Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
8 mai 2017

Israel ne sait plus quoi inventer pour briser la grève de la faim des prisonniers palestiniens

Alors qu’il sont maintenant en grève de la faim depuis 3 semaines, et très affaiblis physiquement, Israel multiplie les brimades contre les prisonniers politiques palestiniens, en espèrant briser leur mouvement.


Les transferts de prisonniers dans différentes prisons, qui sont non seulement destabilisants mais épuisants, se poursuivent à un rythme soutenu. Certains grévistes de la faim ont déjà été changés de prison 4 fois en 3 semaines, rapporte Samidoun !

Une trentaine d’entre eux, emprisonnés dans des lieux différents, ont été transferés dimanche dans la prison d’Ashkelon au sud d’Israel.

Parmi eux, Ahmad Saadat, le Secrétaire géneral du Front Populaire de Liberation de la Palestine (PFLP), Abbas al-Sayyid, le dirigeant des prisonniers pour le Hamas, Muhammad al-Qiq, journaliste et célèbre gréviste de la faim, Nael Barghouthi, l’un des plus anciens prisonniers politiques palestiniens, et Ahed Abu Ghoulmeh du FPLP.

Ils ont tous été placés en confinement solitaire.

L’administration pénitentiaire a par ailleurs refusé d’envoyer à l’hôpital des grévistes de la faim qui sont malades, dans la prison de Ramle. Au contraire, ils ont été victimes de raids quotidiens dans leur cellule pour les épuiser davantage et les amener à cesser leur grève de la faim.

Dans cette prison, les grévistes de la faim n’ont eu l’autorisation de sortir dans la cour que 3 fois depuis le début du mouvement.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8250