Accueil > Agenda

Palestine : Rassemblement ce dimanche 24 février à Paris !

mardi 19 février 2019

Nous vous appelons à un rassemblement ce dimanche 24 février à Paris, pour dénoncer le silence criminel qui entoure les assassinats de manifestants pacifiques, dont de nombreux enfants palestiniens par Israël, notamment à Gaza tous les vendredi depuis près d’un an, ainsi que la collaboration avec un Etat qui a créé un camp de concentration, où sont enfermés 2 millions d’êtres humaines depuis bientôt 12 ans.

Les Nations Unies et l’OMS viennent d’annoncer le chiffre de 295 victimes palestiniennes de l’armée israélienne en moins d’un an, dont 55 mineurs (sans parler des femmes, des secouristes et des journalistes) et de 6400 blessés par les balles explosives des snipers israéliens.

Rien que depuis le 8 février dernier, 3 enfants, dont Hasan Iyad Abd al-Fattah Shalabi, 13 ans, Hamza Muhammad Rushdi Ishtaiwi, 17 ans, et Hassan Nabil Ahmad Nofal, 16 ans, ont été tués, alors qu’ils manifestaient sur leur terre, pour réclamer de ne plus être enfermés derrière des barbelés, et de voir appliquer la résolution 194 des Nations Unies qui stipule le droit au retour dans leurs foyers des réfugiés palestiniens.

Actuellement, c’est un enfant palestinien par semaine qui est assassiné par Israel !

Mais qui s’est élevé contre ce terrorisme d’Etat ?

Aucune pitié pour les milliers de patient(e)s atteints de cancer à Gaza, et condamnés à une mort lente faute de médicaments et d’autorisations de sortie ? (Video : http://www.europalestine.com/spip.php?article15090)

Non, quand on entend tout ce beau monde manifester son indignation, ce n’est pas contre ces assassinats, ni ce camp de concentration. Ce n’est pas contre l’emprisonnement et la torture de près de 400 enfants palestiniens dans les geôles israéliennes. Ni les médias, ni les partis politiques, sans parler de notre gouvernement, ne semblent choqués par les démolitions à tour de bras des maisons palestiniennes, des expulsions brutales de familles, pour implanter de nouvelles colonies illégales à leur place.

Non, ils sont uniquement occupés à plaindre le raciste décomplexé Alain Finkielkraut qui a récolté quelques insultes très modérées, quand on sait la portée et la dangerosité des propos racistes du soi-disant "philosophe", tenant de la "pureté de la race", fourrier du fascisme et de l’antisémitisme.
(Cf pour rappel quelques exemples des saloperies qu’il diffusent largement avec la complicité de nombreux journalistes, du CRIF et du gouvernement : http://www.europalestine.com/spip.php?article15092)

"Le fascisme, ça commence par des mots... et on sait comment cela se termine", disaient à juste titre des rescapés de l’idéologie de la race aryenne.

Il ne faut vraiment pas être dégoûtés pour aller manifester pour cet agent provocateur, pour invoquer l’antisémitisme quand il n’y en a pas, et pour se rendre ainsi complice de l’instrumentalisation de la colère justifiée des gilets jaunes face à ce sinistre individu, par un Macron qui ne sait plus comment dissuader les citoyens de défendre leur revendications.

On nous dit en gros : "Si, si, on peut critiquer Israel, mais pas inciter à la haine de cet Etat". Mais comment un Etat qui a institutionnalisé l’apartheid, qui a remis en selle les notions de races inférieures et supérieures, qui occupe un autre peuple et le colonise, avec toutes les atrocités que la colonisation a toujours impliquées, peut-il être approuvé ?

On voudrait condamner le rejet du sionisme ? Mais qu’est-ce que le sionisme, sinon une idéologie qui, non contente de s’arroger des terres qui ne lui appartiennent pas, prétend que ceux qui vivent sur ces terres n’ont pas les mêmes droits en fonction de leur religion ?

On défend ici la laïcité, mais on voudrait nous faire approuver un Etat religieux qui persécute tous ceux qui ne sont pas juifs ?

Il faut arrêter avec les mensonges et l’hypocrisie. Il faut arrêter de développer l’antisémitisme en faisant croire que tous les Juifs soutiennent l’apartheid, le colonialisme, les massacres, les ghettos et les camps de concentration.

Ce n’est pas par hasard que ceux qui vont manifester ce mardi et aller à la soupe du CRIF mercredi, ne donnent jamais la parole à des Juifs israéliens qui s’opposent totalement à leur propagande raciste, et qui sont nos amis.

Quant à nous, nous vous appelons à manifester nombreux

CE DIMANCHE 24 FÉVRIER, À PARTIR DE 15 H (et jusqu’à 18 H)

À LA FONTAINE DES INNOCENTS (Sortie du Forum des Halles Porte Lescaut. Métro-RER : Châtelet-Les Halles)

Pour dénoncer le génocide à petit feu du peuple palestinien, et réaffirmer ses droits.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0