Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
19 mai 2017

Les évêques catholiques de Terre Sainte rejettent la "normalisation" avec Israel

La commission justice et paix de l’Assemblée des ordinaires catholiques (responsables locaux d’une église, évêques ou patriarches) de Terre Sainte vient d’annoncer qu’elle s’opposait à la « normalisation » des relations avec Israël.



Des soldats israéliens se tiennent au-dessus d’une maison dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, le 27 avril 2017. HAZEM BADER/AFP

L’Assemblée des ordinaires catholiques de Terre-Sainte qui regroupe les évêques de différentes communautés catholiques et dont les statuts ont été approuvés par le pape en 1992. vient de publier un communiqué rejetant, en l’état actuel de la situation, l’existence de relations "normales" avec Israël.

« L’Église ne peut jamais ignorer l’injustice en faisant “comme si” tout allait bien, mais elle est obligée de prendre la parole, de résister au mal et de travailler sans relâche pour que les choses changent, poursuit le communiqué. De plus, l’Église locale en Israël-Palestine a la responsabilité de rappeler à l’Église universelle qu’Israël-Palestine est une blessure ouverte et purulente, et que la situation ne peut pas être considérée comme normale. »

"On ne peut pas faire abstraction des discriminations subies par les Palestiniens, et même si la vie quotidienne nécessite certaines relations avec les autorités israéliennes, toutes les personnes et institutions impliquées dans ces relations devraient être conscientes que l’anormalité doit être rectifiée », peut-on lire dans le document.

Cette « anormalité » concerne entre autres les discriminations que subissent les Palestiniens citoyens israéliens, notamment dans les domaines de l’emploi, l’éducation, et les budgets municipaux. Mais aussi l’occupation militaire israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

« Dans les deux sociétés, israélienne et palestinienne, la vie des Palestiniens est loin d’être normale et agir comme si les choses étaient normales fait fi de la violation de droits de l’Homme fondamentaux », concluent les responsables chrétiens.

Ce communiqué de la commission Justice et paix a été publié le 14 mai, c’est-à-dire 69 ans jour pour jour après la création de l’État d’Israël.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | ... | 8480 | 8490 | 8500 | 8510 | 8520 | 8530 | 8540 | 8550 | 8560 | ... | 8570