Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
29 mai 2017

Précisions sur les revendications des prisonniers palestiniens

Ci-dessous quelques précisions concernant d’autres points obtenus par les grévistes de la faim, ainsi que l’information selon laquelle ce n’est pas la Croix Rouge Internationale qui financera la deuxième visite familiale mensuelle, mais l’Autorité Palestinienne (AP).


La Croix Rouge internationale est encore plus méprisable qu’on le pensait : ce n’est pas elle qui prendra en charge, comme ce fut le cas jusqu’en 2016, la 2ème visite familiale obtenue par les prisonniers, mais l’AP qui s’est engagée à le faire.

Par ailleurs, les grévistes de la faim ont également obtenu, en plus des mesures précédemment citées (cf : http://www.europalestine.com/spip.php?article13055) les points suivants qui souligne l’état lamentable de leurs conditions de détention par Israël :

1. En ce qui concerne les visites familiales, Israel s’engage à lever l’interdiction de visites "pour raisons de sécurité" qui pesaient sur des centaines de membres de familles de prisonniers

2. Arrêt de la pratique consistant à bloquer aux checkpoints des visiteurs ayant obtenu un permis et à les renvoyer chez eux

3. Les familles de prisonniers résidant à Gaza, seront autorisés à des visites mensuelles et non une fois tous les deux mois, précise Samidoun.

4. Un accord a été obtenu sur le fait de regrouper toutes les prisonnières dans la même prison de HaSharon. Les visites de leurs maris et de leurs enfants seront facilitées.

5. Les prisonnières pourront recevoir des matériaux leur permettant de faire de l’artisanat.

6. Le transport entre la prison et les tribunaux, qui est actuellement inhumain sera revu, notamment pour les femmes, les enfants et les prisonniers malades : durant ces transports très longs et épuisants dans des camions inconfortables qui traversent des checkpoints, les prisonniers pourront recevoir des repas et aller aux toilettes (!).

7. Les enfants pourront étudier en prison

8. Les prisonniers ont obtenu l’installation d’une cuisine collective dans chaque prison au lieu du seul coin cuisine actuel dans chaque cellule.

9. Des équipements sportifs modernes seront installés dans les cours des prisons

10. La situation de surpopulation dans les cellules, de leur chaleur et de leur ventilation doit être améliorée.

11. Des ambulances équipées d’unités de soins intensifs seront stationnées devant les prisons hôpitaux de ktziot, Ramon, et Nafha, situées dans le désert du Neguev et éloignées des hôpitaux.

12. Un accord est également intervenu sur le fait que les prisonniers soient détenus dans des prisons le moins éloignées possibles de leurs familles, mais cela ne respecte toujours pas le droit international qui interdit à Israel d’incarcérer sur son territoire les prisonniers palestiniens vivant dans les territoires occupés. (4ème Convention de Genève)

Source Samidoun

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8580