Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
7 juillet 2017

L’apartheid dans toute sa splendeur dans l’affaire Muhammad Abu Khdeir

Tout le monde se souvient de la manière dont trois colons avaient kidnappé et brulé vif Muhammad Abu Khdeir, âgé de 16 ans, en juillet 2014. Alors qu’Israel démolit à tour de bras les maisons des Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem Est, notamment celles des familles de jeunes accusés d’avoir attaqué des soldats ou des colons, la Cour suprême vient de rejeter la requête de la famille de Muhammad, qui demandait qu’il en soit fait autant pour celle des 3 criminels ayant atrocement assassiné leur enfant.


Cette requête, qui avait pour but de montrer au grand jour le racisme de l’Etat d’Israel, qui applique des mesures différentes selon la religion des gens, a rempli son objectif.

Le juge israélien Elyakim Rubinstein n’a rien trouvé de mieux à dire pour expliquer son refus que : "Il s’est écoulé trop de temps depuis ce meurtre abominable" (!). L’avocat de la famille palestinienne a fait valoir qu’on leur avait refusé de présenter cette requête tant que Yosef Haim Ben-David et les deux autres assassins n’avaient pas été condamnés, ce qui a pris 2 ans.

Le juge a également prétendu que les démolitions de maisons palestiniennes ont un but "dissuasif et non punitif", car il s’agit de dissuader "les terroristes" de mener des attaques. Apparemment, il n’existe pas de terroristes parmi les juifs israéliens et donc nul besoin de dissuasion, alors que les agressions et crimes des colons sont quotidiens !

Et d’ajouter qu"’il n’est pas utile de démolir les maisons des Juifs, car ils sont suffisamment punis par le rejet de la société à leur égard, contrairement aux agresseurs palestiniens qui sont encouragés par la société palestinienne, ce qui justifie les démolitions de maison dans un cas et pas dans l’autre" (sic)

Alors qu’on ne compte plus les fois où des juifs israéliens ont publiquement célébré les assassinats de Palestiniens, à commencer par la tombe du colon terroriste Baruch Godstein, qui avait tué 29 Palestiniens en prière à l’intérieur de la mosquée Ibrahim à Hébron, et dont la tombe est régulièrement fleurie depuis 1994, avec une cérémonie annuelle pour vanter l’exploit de cet assassin.

“Je suis contre les démolitions de maisons en général, mais si un Palestinien avait assassiné un juif, sa maison aurait été démolie en l’espace de quelques jours. Et on voit bien là le caractère raciste et discriminatoire de l’Etat d’Israël, et la manière dont il encourage les Israéliens à continuer à nous persécuter", a déclaré Hussein Abu Khdeir, le père de Muhammad.

Ce denier qui vivait avec sa famille dans le quartier de Shufat à Jérusalem Est, avait été kidnappé, roué de coup puis brûlé vif par les 3 hommes.

Pas plus tard que mardi, 3 maisons palestiniennes ont reçu des ordres de démolition, parce qu’elles étaient habités par des familles ayant un lien de parenté avec des jeunes accusés d’avoir attaqué ou eu l’intention d’attaquer des soldats de l’occupation.

Une seule réponse à cet état d’apartheid : le boycott !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8380