Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
25 juillet 2017

Mariages mixtes et défections américaines menacent Israël

Charles Freilich, universitaire américain, et ancien conseiller pour la sécurité israélienne s’inquiète dans Newsweek, de la perte d’influence d’Israël au sein de la population américaine.


Un père de famille israélien est accusé d’avoir tué sa fille de 17 ans, qui souhaitait se convertir à l’islam par amour pour son petit ami, ont déclaré les autorités.

Sami Karra, 58 ans, aurait assassiné sa fille Henriette à leur domicile de Ramla de plusieurs coups de couteau portés à la gorge le 13 juin, indique le Washington post.

Mais si les mariages mixtes sont encore assez rares en Israël, ils sont devenus monnaie courante aux Etats-Uni

C’est pourquoi Charles Freilich tire la sonnette d’alarme.

Il pointe d’une part le fait que la population étatsunienne se renouvelle, que les Hispaniques notamment forment désormais une couche significative, y compris à des postes influents, que les athées sont en nombre croissant, et que d’autre part, les jeunes Juifs américains sont de plus en plus assimilés, contractent des mariages mixtes et s’identifient de moins en moins à Israël.

Les Juifs libéraux, souligne-t-il s’opposent maintenant aux Juifs orthodoxes qui tentent désespérément de lutter contre les mariages mixtes.

La pièce maîtresse du soutien à Israël aux Etats-Unis est en train de s’effriter, prévient l’auteur.

Le public américain n’a pas encore vraiment pris conscience du fait que l’aide américaine à Israël s’élève à plus de 125 milliards de dollars à ce jour, et risque de trouver que cela commence à faire beaucoup, alors qu’on lui demande de plus en plus de restreindre ses propres dépenses.

Mais fait remarquer l’auteur, les USA, sont également en train d’épuiser leur "capital diplomatique" avec leur soutien inconditionnel à Israël.

Ils ont opposé leur veto à toutes les résolutions possibles et imaginables concernant toute perspective de paix : soit un total de 40 fois entre 1954 et 2011, où les Etats-Unis ont mis leur veto face à des résolutions qui ne plaisaient pas à Israël.

Ils lui ont évité toutes les sanctions, y compris quand les USA n’étaient pas d’accord avec la politique israélienne. Et ceci sans parler du fait qu’ils ont permis Israël de ne rendre aucun compte sur son énorme arsenal nucléaire...

Toutes choses qui ne sauraient durer indéfiniment, estime l’auteur de cet article dans Newsweek.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8700