Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
5 août 2017

Un parlementaire palestinien à nouveau arrêté : pas besoin de motif !

Deux mois après l’avoir libéré, Israel vient de réarrêter Muhammad Abu Tair, membre du Conseil Législatif Palestinien (CLP). Âgé de 66 ans, ce militant a passé plus de 32 ans de sa vie dans les geôles israéliennes, de manière parfaitement arbitraire, parce qu’il fait partie du Hamas, et que tous les partis politiques palestiniens sont considérés comme terroristes par Israel.


Muhammad Abu Tair, qui venait de passer 17 mois en prison, est de Jérusalem, mais il en a été déporté en 2010, et vit depuis cette date à Kafr Aqab, en Cisjordanie.

Membre du Bloc "Changement et Réforme" du Hamas, il avait été élu en 2006 pour représenter Jérusalem, et il se trouve emprisonné sur la foi de tribunaux militaires et sans aucune inculpation autre que celle de faire partie d’une organisation "terroriste", de même que 12 autres parlementaires palestiniens.

"Tous les dirigeants politiques palestiniens sont systématiquement arrêtés et détenus, afin de priver les Palestiniens de toute direction politique et de tout processus politique risquant de favoriser la souveraineté et autodétermination des Palestiniens", commente Addameer.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8430