Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
24 août 2017

La "démocratie" israélienne dans le texte...

Il faut vraiment le lire pour le croire ! Voici restranscrits les échanges entre un procureur, dans un tribunal israélien, et des témoins venus "témoigner de la nature poétique des poèmes" publiés sur Facebook par Dareen Tatour, poétesse palestinienne arrêtée et emprisonnée il y a 15 mois pour "incitation à la violence". Israel se prétendant "démocratique", et ne souhaitant pas être comparé à la Corée du Nord, est contraint à des contorsions comiques pour essayer de nier le fait qu’il emprisonne des poètes en raison des poèmes qu’ils écrivent !


Dareen Tatour, est poète. C’est une citoyenne israélienne arrêtée en 2015 en raison d’un poème qu’elle a publié en arabe sur Facebook : "Résiste, Ô mon peuple résiste !"" et qui a donné lieu à des traductions déformées en hébreu.. Le quotidien israélien a publié de longs extraits des questions surréalistes posées par le procureur général aux différents témoins israéliens, et tournant autour de l’interrogation "Qu’est-ce qu’un poème ?"

L’un des témoins était le professeur de littérature hébraïque Nissim Calderon, qui a été interrogé pendant deux heures sur le thème : "Est-ce que le poème de Dareen Tatous est un poème ?"

  • Le Procureur : Vous affirmer que l’accusée est poète ?
  • Calderon : Oui.
  • Le Procureur : Vous confirmez que vous n’avez eu aucun contact avec l’accusée par le passé ?

Calderon : Non. J’ai simplement lu les accusations contre elle, dont son poème, et toute personne qui écrit des poèmes est un poète.

Le Procureur : Que répondez-vous à ceux qui estiment que le texte de Tatour n’est que de la camelote juvénile ?Est-ce que cela pourrait vous faire changer d’avis ?

Calderon : Tous les poèmes, même ceux qualifiés de camelote juvénile restent néanmoins de la poésie.

Le Procureur : Qui définit ce qui constitue un poème ?

Calderon : Il n’y a pas d’autorité habilitée à certifier qu’un poème est bien un poème. Ce que le poète lui-même qualifie de poème est un poème.

Le Procureur : Comment savez-vous que l’accusée définit son texte comme un poème ?

Calderon : Les éléments rythmiques contenus permettent de parler de poème

Procureur : quels éléments rythmiques ?

Calderon : Quand les phrases sont courtes, avec une musicalité , comme dans "Résiste, Ô mon peuple, résiste" et des répétitions, souvent dénommées "chorus", on parle de poème

Le Procureur : Alors, si j’écris un texte de 8 lignes fait de courtes phrases et que toutes les deux lignes, je répètes des phrases précédentes, vous allez considérer cela comme un poème ?

Calderon : Oui

....

(Transcription littérale, traduite de l’anglais par CAPJPO-EuroPalestine)

Staline et Kafka ensemble, n’auraient pu faire aussi bien, non ?

CAPJPO-EuroPalestiine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8630