Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
16 août 2017

Le Parlement sud Africain a refusé de recevoir une délégation israélienne

Les messages de félicitations n’ont cessé d’affluer vers les députés sud-africains qui a rejeté la demande d’une délégation israélienne souhaitant les rencontrer.




L’ANC, le parti majoritaire au parlement sud-africain, celui qui s’est battu aux côtés de Mandela contre l’apartheid, a voté unanimement contre la réception de cette délégation israélienne le 8 août dernier, à Cap Town, en insistant sur le fait qu’il n’est pas question de normaliser les relations avec Israel tant qu’il opprime les Palestiniens.

Mandla Mandela, le petit-fils de Nelson Mandela, a déclaré à cette occasion : "Nous applaudissons la décision de notre parlement qui a montré notre soutien indéfectible à la cause palestinienne".

Il a également souligné, de même que le grand syndicat COSATU, que cette décision était un coup de semonce adressé à certains membres du gouvernement sud-africain qui collaborent avec Israel.

Rappelant qu’Israel a soutenu le régime d’apartheid en Afrique du sud, le syndicat a déclaré : "Ceux qui entretiennent des liens avec Israel aujourd’hui sont du mauvais côté de l’Histoire, et seront jugés par l’Histoire, tout comme Israel dans les années 1980, et comme aujourd’hui avec son apartheid, l’occupation et l’oppression du peuple palestinien".

Les Juifs sud-africains Pour une Palestine Libre, ont également accueilli chaleureusement la décision du parlement : "Cela fait plaisirde voir que nous traduisons dans nos actes notre décision de rétrograder nos relations avec Israel, y compris au niveau de notre ambassade à Tel Aviv. Il faut envoyer un message clair a Israël en lui montrant que les relations ne peuvent pas être normales tant que durent l’occupation et la colonisation illégales des terres palestiniennes. Il faut que certains membres de nos gouvernement et certains de nos élus cessent de flirter avec le régime d’apartheid Israelien. Il faut qu’ils respectent la position officielle qui a été prise par l’Afrique du Sud. Ils n’ont pas le droit de trahir la solidarité avec les Palestiniens."

Les associations de droits de l’homme sud- africaines, dont BDS Afrique du Sud, ont souligné qu’ils ont été "les bénéficiaires des campagnes de boycott et de sanctions, qui ont grandement contribué à se débarrasser du régime d’apartheid sud-africain. C’est au tour des Palestiniens de bénéficier de telles campagne pour parvenir à la justice et à la liberté".

(traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : BDS SOUTH AFRICA

PO Box 2318 | Houghton | 2041 | Johannesburg

T : +27 (0) 11 403 2097 | M : +27 (0) 74 054 3826 | F : +27 (0) 86 650 4836
W : www.bdssouthafrica.com | E : kkekana bdssouthafrica.com - www.facebook.com/bdssouthafrica - www.twitter.com/bdssouthafrica

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1220