Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
21 août 2017

Les listes noires concoctées par Israël : une question qui ne date pas d’aujourd’hui !

Avant même de faire passer une loi dans ce sens en mars dernier, Israel refoulait bon nombre de militants étrangers critiques de sa politique, juifs ou pas, et détenait des "listes noires" révèlant une intrusion très profonde dans la vie privée des gens. La polémique rebondit aujourd’hui après le refoulement d’un groupe de juifs américains — dont une femme rabbin—, qui n’ont même pas pu monter dans leur avion au départ des Etats-Unis. Scénario coNnu....



Militants bloqués à l’aéroport de Roissy


Militants bloqués à l’aéroport d’istambul

L’avocat Eitay Mack et plusieurs autres militants israéliens ont déposé une requête auprès du tribunal de Jérusalem pour savoir comment Israel, et notamment le "ministère des affaires stratégiques" qui s’est spécialisé dans la lutte anto-BDS, réunissent les informations qui leur permettent de constituer des listes noires d’étrangers interdits d’entrer en israël, ni, en Palestine du coup.

La requête demandait au gouvernement israélien de rendre publics "les critères et procédures" qu’il utilise pour former ces "blacklists" et de quelle manière ils transfèrent ces listes aux différentes autorités à l’extérieur d’israël.

Les autorités israéliennes qui n’ont jamais manqué de cynisme ni de culot, ont répondu qu’il était impossible de répondre à cette requête, par ... "respect pour la vie privée des militants BDS" (sic)

La requête intervenait après le blocage aux Etats-Unis avant même de monter dans un avion de la compagnie Lufthansa à l’aéroport de Dulles près de Washington DC, de 5 Américains membres d’une délégation inter-religieuse, dont une femme rabbin, Alissa Wise.

Scénario connu de ceux et celles qui ont entrepris à plusieurs reprises les missions "Bienvenue en Palestine" : le personnel de Lufthansa a lu aux passagers concernés une liste de noms établie par Israel et indiquant qu’ils n’étaient pas admis à atterrir en Israel, ni même à monter dans l’avion de Lufthansa.

Et sur cette liste, étaient affichés les noms de deux autres militants américains, qui n’étaient pas du voyage et n’avaient pas pris de billets pour Tel Aviv !

Ce qui montre bien, s’il en était besoin, qu’Israel pratique l’espionnage de tous ceux qui militent contre la colonisation et l’occupation israélienne dans le monde.

Que nos mails soient captés, que les lobbies israéliens dans les différents pays fassent passer des listes de nom à Israël, que nos gouvernements donnent un coup de pouce dans le cadre de "coordinations sécuritaires", nul besoin d’être paranoïaques pour trouver tout cela probable.


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8630