Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
15 août 2017

Avec Trump, les fascistes américains se sentent pousser des ailes...

Après l’attaque du Ku Klux Klan et autres fascistes, qui a tué une jeune femme et blessé plusieurs manifestants antiracistes à Charlottesville, Trump a trouvé le moyen de "dénoncer la violence des deux côtés" ! Nous publions ci-dessous le communiqué du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) à ce sujet.



Heather Heyer, la victime des fascistes à Charlottesville (USA)

"Le FPLP salue la lutte antiraciste à Charlottesville, appelle à la lutte contre le racisme, le fascisme, le sionisme et l’impérialisme

Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine pleure la victime Heather Heyer morte en martyre et souhaite prompte guérison aux manifestants antiracistes blessés à Charlottesville, Virginie, alors qu’ils s’opposaient à un rassemblement raciste, fasciste, le samedi 12 août. La martyre et les blessés s’inscrivent dans la liste globale de ceux qui sont tombés dans les luttes de tous les peuples pour affronter les puissances racistes et ils resteront à jamais comme tels dans notre souvenir.

Contrairement aux affirmations de certaines entreprises médiatiques aux États-Unis, le rassemblement fasciste de Virginie pour la « défense » d’un statut confédéral n’est pas une divergence avec la politique gouvernementale des Etats-Unis, mais il en est le reflet. Les États-Unis ont toujours été construites sur le génocide des populations autochtones et le vol des terres indigènes, la confiscation génocidaire de vies des Noirs et du travail des Noirs et la puissance meurtrière mondiale du capitalisme et de l’impérialisme.

La montée de ces sortes de démonstrations de racisme est aussi une expression de la crise du capitalisme et de l’impérialisme US à l’ère de Trump, ainsi que du « débat » des deux partis politiques impérialistes. Les actions des anti-racistes à Charlottesville et ailleurs perturbent ce « débat » et mettent en évidence la véritable histoire et la réalité des États-Unis.

Le cadre grandiloquent de menaces de Trump contre les peuples et nations du monde entier et la désignation officiellement sanctionnée de boucs émissaires parmi les communautés opprimées vient parallèlement à la tentative de Trump de coller aux attaques racistes l’étiquette de « violence de plusieurs côtés. » En réalité, cela fait penser à aux tentatives menées pour étiqueter la résistance du peuple palestinien à l’occupation, l’oppression et le colonialisme comme un « cycle de violence » ou « de haine » et non un juste combat pour la libération contre le colonisateur brutal.

Les manifestants qui font face aux forces racistes sont, dans l’ensemble, des forces de gauche et révolutionnaires, comprenant les mouvements noirs qui ont été en première ligne face à la violence et à la répression d’État US, les communistes, les anarchistes et socialistes radicaux qui se sont engagés à combattre et stopper le racisme et l’oppression.

La dénonciation de la terreur raciste dans les rues de Charlottesville doit également être combinée avec la dénonciation de la terreur raciste en uniforme US dans les rues des villes dans tout le pays ainsi que dans l’avancée de véhicules blindés et des avions de guerre sur les peuples du monde entier. Les menaces actuelles de Trump ne sont rien d’autre qu’une poursuite continue de guerres sanglantes de l’impérialisme US contre les peuples du monde, en particulier d’Afrique, d’Asie, d’ Amérique Latine et des Caraïbes, qui ont continué dans une marche impériale ininterrompue depuis plus d’un siècle.

Que ce soit en Palestine ou en Virginie, il est juste de résister à la terreur raciste, y compris et surtout celle de l’État. L’extrême droite en Europe, aux Etats-Unis et le mouvement sioniste partagent l’information, les ressources et la propagande contre les Noirs, les Arabes et autres mouvements, peuples et communautés (même tandis que l’extrême-droite crache des slogans anti-Juifs tout au long de sa haine contre les Noirs et les Arabes dans les rues américaines et européennes) – et les pouvoirs d’état et autorités policières racistes des États-Unis et l’occupation israélienne sont reliés entre eux dans l’aide , les ressources et les objectifs communs du sionisme et l’impérialisme. Nous devons nous aussi être unis pour lutter contre le racisme, le sionisme, le capitalisme et l’impérialisme dans toutes nos luttes diverses et reliées pour la justice et de la libération.

Les organisations et mouvements sionistes au sein des États-Unis ont participé aux alliances de longue durée avec leurs semblables des forces de droite et racistes partout dans le monde. Alors que certains tentent de se positionner après Charlottesville comme adversaires du racisme, ces organisations sont en fait des défenseurs et des promoteurs de l’oppression raciste, non seulement en Palestine, mais aussi aux États-Unis et partout ailleurs où ils ont poussé pour le profilage et la répression de la communauté arabe, musulmane, noire et autre en organisant et même en s’engageaient dans l’espionnage direct et la surveillance sur toute une gamme de forces anti-racisme. Tout comme Israël a vendu des armes et un soutien à l’apartheid d’Afrique du Sud, le mouvement sioniste aujourd’hui est profondément engagé avec d’autres forces racistes comme cela s’est affiché avec éclat dans les rues aux Etats-Unis, au Canada, dans le Royaume-Uni, en Allemagne et ailleurs.

Ces mobilisations racistes et fascistes aux Etats-Unis ont pris un intérêt particulier en ciblant les communautés arabes et musulmanes, les immigrants et les réfugiés et en les présentant comme un « danger » et une « menace ». Le ciblage des Arabes et des Musulmans par ces groupes vient main dans la main avec une surveillance policière intense et une soi-disant législation « anti-terroriste » qui cherche à criminaliser le mouvement de libération de la Palestine et à amener la communauté dans la peur.

Les Palestiniens aux Etats-Unis sont profondément engagés dans la lutte contre le racisme et l’oppression sous toutes les formes, faisant face aux forces qui infligent cette violence au monde, et le drapeau palestinien est un symbole mondial de la résistance à la terreur raciste. Nous sommes avec les mouvements aux États-Unis qui ripostent contre le racisme et le fascisme dans le cadre de notre lutte mondiale. Vive la solidarité internationale !"

FPLP, 15 août 2017

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8520