Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
26 août 2017

Le mossad torture et exécute en Europe

Une manifestation vient de se tenir ce vendredi à Londres afin de demander justice pour un demandeur d’asile palestinien, qui a été emprisonné en Autriche et torturé par le Mossad. Mossad qui semble également être derrière l’assassinat d’un jeune palestinien en Suède, selon Haaretz.


L’association de défense des droits des Palestiniens "Inminds", a organisé une manifestation devant l’Ambassade d’Autriche de Londres, et demande justice et liberté pour Abdel Karim Abu Habel, Palestinien, ancien enfant prisonnier, devenu père, qu’on a torturé et emprisonné en Autriche, à la demande d’Israël.

Abu Habel vient du Camp de réfugiés de Jabelia, situé à Gaza. À l’âge de 14 ans, il a été enlevé par les forces d’occupation israéliennes puis torturé. Après l’avoir forcé à avouer qu’il était membre du Hamas, ils l’ont condamné à neuf ans de prison, lui volant ainsi son enfance. Il a été libéré en 2013, à la fin de peine.

Au cours de l’attaque d’Israël contre Gaza en 2014, les assaillants ont visé Abu Abel, bombardé sa maison, avec un message selon lequel ils allaient le tuer. En 2015, il a quitté la bande de Gaza assiégée, a parcouru la Turquie et la Grèce et est arrivé en Autriche avec un visa en règle, en avril 2016. Il y a demandé l’asile politique. Au lieu de lui accorder cet asile, les autorités autrichiennes, à la requête d’Israël, ont arrêté Abu Habel en juillet 2016.

Main dans la main avec Israël, les Autorités autrichiennes ont permis aux interrogateurs israéliens de le torturer atrocement durant neuf mois, sur le sol autrichien. Dans une lettre qu’il a pu faire passer plus tard, Abu Habel décrit la torture :

« J’ai frôlé la mort pendant neuf mois d’interrogation, je n’ai pas vu la lumière du jour, on m’a battu et torturé. Même le médecin qui est venu soigner mes blessures, à cause de la sévérité de la torture, s’est associé aux coups, puis, à la fin, ils ont prétendu que j’avais attaqué le docteur. Au début, les interrogateurs ont nié être membres du Service de renseignement du Mossad. Cependant, j’ai remarqué l’étoile d’Israël et l’un des officiers a dû admettre qu’ils étaient israéliens ».

Il a aussi été avec une substance inconnue qui lui a changé la couleur de la peau – en particulier sur ses mains qu’il a décrites dans sa lettre comme « toujours en feu ».

"On m’a emmené plusieurs fois à l’hôpital, cause des tortures durant les interrogatoires, et ils ont menacé de tuer sa femme qui attendait, à Gaza, notre deuxième bébé", a déclaré Abdel, .

On ne lui a pas permis de prendre contact avec sa famille ou de choisir un avocat. L’ayant accusé, une fois de plus, d’être membre du Hamas et de poster des messages via les médias sociaux, il a été condamné, le 24 juillet 2017, à la prison à vie – avec des accusations similaires à celles utilisées pour le condamner à 9 ans de prison en Israel précédemment.

Abbas Ali, président de « Inminds » a déclaré : « C’est une injustice scandaleuse, perpétrée par un état européen, à la demande d’Israël, contre un résident des plus vulnérables. Lorsque l’Autriche invite des voyous israéliens à torturer durant neuf mois, un jeune père palestinien qui est entré en Autriche légalement, a respecté toutes ses lois sans en rompre une seule, il faut remettre en cause la souveraineté de l’Autriche. Il s’agit de tourner sans vergogne le système judiciaire autrichien en dérision, lorsque celui-ci impose la prison à vie à une victime de la terreur israélienne, sur les dires d’Israël, à la suite d’accusations pour lesquelles il a purgé sa peine dans un donjon israélien. Dès l’âge de 14 ans, Abdel Karim Abu Habel a passé la plus grande partie de sa vie dans un donjon israélien. Il n’a joui que de trois années de liberté, durant lesquelles Israël a bombardé sa maison tout en essayant de le tuer. À présent, il languit dans une prison autrichienne pour n’avoir commis aucun crime. Tout ceci par ordre d’Israël. Nous exigeons que l’Autriche réaffirme sa souveraineté, qu’elle s’oppose à toute interférence de la part d’Israël, dans son système de justice, et qu’elle libère Abdel Karim Abu Habel ».

Si vous soutenez cette action, nous vous prions de diffuser largement ce signal d’alerte.
Nous vous remercions à l’avance.

Abbas Ali

(Traduit par Chantal C. Pour CAPJPO-EuroPalestiine)

Inminds Palestinian Prisoners Campaign

www.inminds.com/caged - fb.com/inmindscom

  • Vidéo de la manifestation devant l’ambassade d’Autriche à Londres :


Mohammed Tahsin al-Bazam, 29 ans, Palestinien originaire de la bande de Gaza, a été tué le 19 aout dernier à Limmared (Suède) par 2 balles tirées à bout portant : une dans le cou, l’autre dans la tête.

Les médias palestiniens accusent le Mossad d’être l’auteur de son assassinat. Selon les témoignages recueillis par la police suédoise, le meurtre a été commis « par plusieurs personnes portant des masques, entrées dans son appartement par un balcon, et qui ont disparu après la fusillade ».

On sait peu de choses sur Mohammed al-Bazam sinon qu’il aurait été incarcéré en Israël pour « une série de délits liés au terrorisme » et qu’il vivait en Suède depuis sa libération.

Selon le quotidien israélien Haaretz, son frère Iyad al-Bazam, mort dans un « accident » en 2009, a été garde du corps d’Ismaël Haniyeh, chef du Hamas, et membre des Brigades Ezzedine al-Qassam, sa branche militaire.

Sources Haaretz et www.palinfo.com

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8630