Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
29 août 2017

Trois ans après le massacre, toujours aucune enquête sur les enfants tués sur la plage de Gaza

L’association de défense des droits de l’Homme Adalah, basée en Israel, publie un communiqué pour souligner qu’Israel refuse toujours de mener une enquête concernant une série de crimes de guerre, dont la plainte concernant l’assassinat, en août 2014, de 4 enfants jouant au football sur la plage de Gaza.


Communiqué :

"Trois ans ont passé depuis l’attaque militaire israélienne sur la bande de Gaza, qui a tué 2251 Palestiniens, dont une vaste majorité de civils, parmi lesquels 299 femmes et 551 enfants, et qui a détruit 18.000 maisons.

Adalah et le centre pour les droits de l’Homme Al Mezan ont déposé une série de plaintes auprès des autorités israéliennes, concernant 28 cas de violations du droit international. Nous avons demandé une enquête indépendante et des poursuites contre les suspects.

Mais non seulement, il n’y a eu aucune poursuite engagée par le gouvernement contre qui que ce soit, mais en trois ans, nous n’avons pas reçu la moindre réponse du procureur général lorsque nous avons fait appel contre le classement sans suite de nos plaintes.

Y compris dans le cas du crime de guerre particulièrement abject et notoire des missiles israéliens qui ont ciblé et tué 4 enfants de la famille Bakr, alors qu’ils étaient en train de jouer au foot sur la plage de Gaza, en août 2014.

Le monde doit refuser cette impunité systématique et ce refus d’ouvrir des enquêtes, qui est une violation flagrante du droit international."

Source : adalah adalah.org

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8630