Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
5 septembre 2017

Le nouveau concept israélien : "L’auto-antisémitisme"

Il y avait déjà "la haine de soi", Naftali Bennet, ministre israélien de l’éducation vient d’ajouter à la longue liste du chantage à l’antisémitisme, les juifs israéliens coupables "d’auto-antisémitisme" notamment parce qu’ils ont réclamé que la religion cesse d’envahir l’enseignement dans les écoles publiques en Israël.


“L’auto-anti-semitisme est un phénomène socio-psychologique qui amène un juif à développer un mépris obsessionnel et de l’hostilité par rapport à la tradition, aux coutumes et aux juifs pratiquant" , a déclaré ce raciste déclaré, en s’en prenant en fait à tous les juifs laïcs.

Assez comique de la part d’un représentant d’un Etat qui a tout fait pour effacer la culture et les traditions juives yiddishes et sépharades, pour faire place à "l’homme nouveau fier et guerrier" qu’est censé être le "sabra", celui qui ne doit jamais s’excuser, et peut s’arroger tous les droits, en tant que membre du "peuple élu".

Bennet du parti Habayit Hayehudi ("Foyer Juif") et Ayaled Shaked, la ministre de la justice, connue pour comparer les enfants palestiniens à de "petits serpents", ont parfaitement leur place dans le gouvernement fasciste de Netanyahou.

Le mois dernier, Allison Kaplan-Sommer écrivait dans Haaretz un article intitulé "Comment les parents israéliens luttent contre le missionarisme juif dans les écoles secondaires" :

"Désormais, les enfants israéliens sont obligés de chanter dans les écoles publiques des chansons à la gloire de la reconstruction du troisième temple à Jérusalem, et le ministre de l’éducation a émis des directives pour que Jérusalem soit glorifié dans toutes les cérémonies scolaires. Des parents juifs qui en ont été choqués ont fait circuler des vidéo sur les réseaux sociaux".

Il est rapporté que des centaines de jeunes femmes juives orthodoxes, qui font leur service militaire, sont amenées dans les écoles israéliennes, afin de développer les concept de "Grand Israel", "Peuple élu", implantations"... et de faire passer des "messages messianiques" sur "L’amour de la Terre et du Temple", en insistant sur l’idée d’une reconstruction du 3ème Temple sur les ruines de la mosquée Al-Aqsa.

Les notions "d’exclusivisme" et de non mixité dans les relations amoureuses, sont par ailleurs très présentes dans l’enseignement, afin de préserver "’identité juive", et Bennet a d’ailleurs interdit dans les classes de littérature des écoles publiques la lecture du roman de Dorit Rabinyan, "Borderlife", qui raconte une relation romantique entre une Juive et un Palestinien.

Et ce sont les mêmes qui dénoncent les soi-disant "incitations à la haine" du système éducatif palestinien !


Source : Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8520