Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
18 septembre 2017

Entre potes et popote : La cuisine "israélienne" présentée par le "chef" français Cyril Lignac...

Décidément certains "reportages" sponsorisés par Israël, essaient de nous faire avaler des couleuvres !



Soldat israélien qui s’est "invité" dans la cuisine d’une Palestinienne...

A propos du compte-rendu de voyage de Cyril Lignac* en Israël : lettre ouverte de Rania Talala

Israël tente de briser la pression croissante de l’opinion publique internationale contre sa politique colonialiste et racialiste, notamment à travers des "initiatives culturelles". C’est ainsi que le chef cuisinier étoilé et présentateur télé Cyril Lignac, qui vient d’effectuer un voyage "culinaire", essaie de nous vendre la "sauce" mijotée par ses hôtes.

Rania Talala, cheffe cuisinière franco-palestinienne, ne le rate pas sur son blog.

"Cher Cyril Lignac,

Je t’écris car depuis deux jours, on ne cesse de m’interpeller par rapport à la vidéo que tu as faite lors de ton voyage à Tel Aviv. Je m’appelle Rania, française originaire de Palestine (de Jérusalem et de Jaffa) et je suis traiteur de cuisine palestinienne et créatrice du blog "Les petits plats palestiniens de Rania". (...)

Afin d’éviter de faire un long cours d’histoire et de géopolitique, je vais faire simple. Très simple. Israël est un pays créé en 1948, au dépens d’un peuple qui était déjà sur cette terre, les Palestiniens et qui ont été pour une grande majorité chassés de leur terre. Les Palestiniens se sont retrouvés, d’un coup, réfugiés dans les pays alentours ou dans des pays plus éloignés.
D’autres Palestiniens, sont restés malgré les spoliations de leurs terres, accrochés coûte que coûte à leurs oliviers millénaires, d’où coule la célèbre huile d’olive palestinienne. Ceux là, se trouvent en Cisjordanie et à Gaza. (...)

Mais lors de ton voyage, tu ne prends même pas la peine de rencontrer des Palestiniens ni de découvrir leur cuisine, bref tu les ignores. Mais ce qui a offusqué les personnes qui m’ont interpellée, c’est ta description de la cuisine israélienne. Oui, cette cuisine est emprunte de la cuisine du Maghreb et des pays « alentours » (donc de la Jordanie, de la Syrie, du Liban, qu’on appelle aussi le Levant ou le Machrek). Mais elle s’inspire SURTOUT, de la cuisine palestinienne, de la cuisine du peuple quelle a colonisé.

Et si seulement cela se limitait à de la simple inspiration !

Ce que fait Israël avec la cuisine est dans la continuité du schéma du colonisateur : après l’appropriation des terres palestiniennes, de la culture palestinienne, c’est l’appropriation de la cuisine palestinienne. En clair : un processus d’invisibilisation et de négation de l’existence même du peuple Palestinien.

Le hommous que tu as goûté n’est pas israélien mais palestinien. Il en est de même de toutes les épices et de la majorité des mets que tu as pu goûter là-bas. Mais tu n’as pu le remarquer, toi qui es resté là où on ta invité et qui n’a même pas eu la curiosité de rendre visite aux superbes restaurants côté palestiniens de Jérusalem.

Ah oui ! Je précise que Jérusalem n’est pas une ville israélienne. Donc, avec tout ça, je suis triste de t’annoncer que tu participes à la propagande israélienne qui consiste à normaliser le processus de colonisation en enjolivant la réalité et en niant la vérité historique, politique et culturelle.

Je reste à ta disposition si tu souhaites découvrir les joyaux de la cuisine palestinienne et aussi, te montrer comment utiliser la crème de sésame (qu’on appelle tahina et non pas thina. On t’a mal soufflé ).

Palestinement,

Rania ✌

#LaResistanceDanslAssiette

*Cyril Lignac est chef et propriétaire du restaurant gastronomique Le Quinzième dans le 15e arrondissement de Paris, du bistrot Le Chardenoux dans le 11e arrondissement, des restaurants Aux Prés et Le Bar des Prés dans le 6e arrondissement, des Pâtisseries Cyril Lignac dans les 6e, 11e, 15e, 16e et 17e arrondissements et des Chocolateries Cyril Lignac dans les 6e et 11e arrondissements de Paris. Il est également animateur dans de nombreux programmes culinaires sur la chaîne M6 et a publié des livres de recettes. En janvier 2016, c’est Anne Hidalgo, maire de Paris et soutien infaillible de la colonisation israélienne, qui avait fait un bide avec son "Tel Aviv sur Seine", qui lui remet la médaille Grand Vermeil de la Ville de Paris. "Entre potes et popote"...

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8710