Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
15 septembre 2017

Teva sur la liste noire de l’ONU concernant les entreprises travaillant en Cisjordanie occupée

Le fabricant de génériques israélien TEVA est sur la liste noire de l’ONU des entreprises travaillant illégalement en Cisjordanie occupée, annonce The Times of Israel.


Cette liste noire constituée par Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, au grand dam d’israël, qui crie plus que jamais à l’antisémitisme, devrait être présentée publiquement en décembre.

Elle comprend de grandes entreprises de l’industrie israélienne, ainsi que plusieurs sociétés internationales, opérant en Cisjordanie, à Jérusalem Est et sur le plateau du Golan.



La colonie d’Ariel, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Parmi les entreprises figurant sur cette liste, ont déjà été citées Coca-Cola, TripAdvisor, Airbnb Alstom et Caterpillar, a indiqué la Deuxième de TV israélienne cette semaine.

Parmi les sociétés israéliennes, figureraient également le laboratoire pharmaceutique Teva, la société nationale de télécommunications Bezeq, la compagnie de bus Egged, la compagnie nationale de l’eau Mekorot, et les deux plus grandes banques du pays, Hapoalim et Leumi, précise-t-on de même source.

Les Etats-Unis ont menacé de se retirer du forum international si la liste était publiée.

La vice-ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, actuellement en visite aux Etats-Unis, a affirmé dans un communiqué que « les Nations unies jouent avec le feu. »

Source : The Times of Israel du 13 septembre 2017

CAPJPO-EuroPalestiine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8520