Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
22 septembre 2017

Sondage : la grande majorité des Palestiniens veut la démission d’Abbas

Un récent sondage, conduit par le Centre Palestinien de recherche et d’étude sur la politique (PSR) en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, révèle qu’une majorité écrasante de la population palestinienne n’a plus confiance en Mahmoud Abbas, deux tiers des sondés demandant sa démission.


"L’autorité palestinienne ’(l’AP) est devenue un fardeau pour le peuple palestinien", selon ce sondage effectué du 14 au 16 septembre dernier.

Il montre que la majorité des Palestiniens sont inquiets des atteintes à la liberté d’expression dans les territoires occupés, et de l’arrestation d’un nombre croissant de journalistes et de militantes qui expriment leurs opinions négatives sur l’AP.`

La nouvelle loi sur la "cyber criminalité" est un comble selon eux.

Selon ce sondage, 67 % des Palestiniens voudraient qu’Abbas démissionne contre 27 % seulement qui estiment qu’il doit rester en poste. Et il y a 3 ois, le nombre de mécontents était de 62 %, soit une hausse de 5% en un trimestre.

Le pourcentage de Palestiniens demandant sa démission est de 60 % en Cisjordanie et de 80 % dans la bande de Gaza (contre 55 et 75 % respectivement il y a 3 mois).

Le centre indique également que si des élections se tenaient actuellement dans l’ensemble des territoires palestiniens occupés, Ismael Haniyeh l’emporterait contre Abbas, même si le Fatah reste plus populaire que le Hamas en Cisjordanie.

Seuls 31 % des Palestiniens interrogés se disent optimistes concernant une réconciliation nationale entre Fatah et Hamas.

Quant à des pourparlers de paix entre Israel et l’AP, 83 % des Palestiniens estiment qu’ils sont voués à l’échec étant donné le parti pris pro-israélien de Trump.

Et 57% des Palestiniens expriment qu’une solution à deux Etats n’est plus viable étant donné l’expansion des colonies, tandis que 70% répondent qu’un Etat palestinien "aux côtés de l’Etat d’Israel n’a aucune chance de voir le jour dans es 5 ans à venir".

Le sondage notre que la majorité des Palestiniens ne croient plus en la diplomatie.

Interrogés sur les questions qui les préoccupent le plus, quasiment tous les Palestiniens rangent en haut de liste l’occupation israélienne avec l’annexion de Jérusalem, et le blocus de Gaza.

Pour 33 % des sondés, le droit au retour des réfugiés dans leurs villes et villages reste une préoccupation majeure.

Traduit par CAPJPO-EuroPalestine

Source : http://www.maannews.com/Content.aspx?id=779160

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8710