Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
29 septembre 2017

Procès de la LDJ : confirmation des peines en appel

La Cour d’appel de Paris a confirmé vendredi les condamnations de quatre fascistes de la Ligue de Défense Juive pour violences en réunion sur Olivia Zémor, présidente d’EuroPalestine, Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes (PIR), et le « juif antisioniste » Jacob Cohen.



Les faits remontaient à 2012, mais le jugement en première instance n’est intervenu que quatre ans après, en mai 2016.

Joseph Ayache, qui faisait figure de chef de bande dans cette série d’attaques au moyen d’une peinture très toxique, avait écopé d’un an de prison ferme. Mais l’individu, déjà condamné à plusieurs reprises sans avoir passé un seul jour en prison pour ses agressions, s’est opportunément envolé vers Israël, sa base de repli.

Le deuxième prévenu, Daniel Benassaya, qui se présentait à la fois comme enseignant dans une école religieuse juive et webmaster de la LDJ, était de son côté condamné à 6 mois de prison avec sursis pour sa participation effective aux attaques.

Même peine pour son comparse Laurent Kachauda, tandis que Steve Bismuth, lui aussi déjà condamné au titre de sa participation aux exactions de la LDJ s’en tirait le mieux, avec une simple amende de 1.000 €.

La Cour d’appel, qui avait tenu audience au printemps dernier, a donc rendu son arrêt vendredi : les peines sont confirmées, le tribunal rejetant en outre une demande des accusés de restitution des matériels ayant servi à l’infraction et placés sous scellés : ordinateurs, caméra notamment.

Enfin, la bande est condamnée à verser plus de 15.000 € de dommages et intérêts et frais de justice aux deux victimes s’étant constituées parties civiles, Olivia Zémor, qui avait pour avocate M° Cochain, et Houria Bouteldja.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8570