Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
3 octobre 2017

GB : Moshe Machover exclu du Labour Party … pour antisémitisme

Dommage que le ridicule ne tue plus. Moshe Machover, pionnier de la résistance judéo-arabe au colonialisme israélien, vient d’être exclu du Labour Party, l’équivalent britannique du Parti Socialiste, pour un écrit qualifié d’antisémite !



Agé de 82 ans, Moshe Machover est né en 1936 au sein d’une famille juive de Tel-Aviv, dans ce qui était alors la Palestine sous mandat britannique.

Enseignant en mathématiques à l’Université Hébraïque de Jérusalem, il sera un des fondateurs, au début des années 1960, de l’Organisation Socialiste en Israël, plus connue sous le nom de la revue « Matzpen » (« La Boussole ») éditée par le groupe.

Ces jeunes militants d’origines tant juives qu’arabes seront en Israël les premiers à dénoncer l’occupation et à proclamer le droit du peuple palestinien à résister et à lutter pour sa liberté.

Exilé à partir de 1968 en Grande-Bretagne, Moshe Machover, parallèlement à sa carrière d’enseignant universitaire à Londres, n’a jamais cessé de dénoncer les crimes de la colonisation, notamment à travers le Labour Marxists Party, une des tendances du parti travailliste.

Cela ne plaît évidemment pas au lobby israélien, dont la seule « argumentation », comme de ce côté-ci de la Manche, se résume au chantage à l’antisémitisme.

Que reproche donc la direction du Labour à Moshé Machover ? La rédaction, le mois dernier, d’un article historique où il traitait, entre autres, des relations entre le mouvement sioniste allemand et le régime nazi lors de l’arrivée de celui-ci au pouvoir, en 1933.

En substance, Machover rappelle dans cet article, citations à l’appui, qu’au début des années 1930, les dirigeants sionistes allemands ont salué l’avènement d’Adolf Hitler, en constatant qu’eux-mêmes et les nazis avaient un même objectif : débarrasser l’Allemagne de ses citoyens juifs, par voie d’émigration. L’organisation sioniste allemande passera d’ailleurs un contrat avec le régime pour favoriser l’émigration des juifs allemands vers la Palestine.

Ce n’est en effet qu’à partir de la fin des années 1930, et de manière accélérée avec l’éclatement de la Deuxième Guerre Mondiale, que l’Allemagne nazie se lancera dans l’extermination du peuple juif européen.

Mais ces vérités historiques incontestables sur le caractère antisémite du sionisme sont insupportables aux yeux du lobby et de ses larbins du Labour. D’où la sanction, qui n’empêchera pas notre camarade de continuer la lutte.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8570