Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
1er novembre 2017

Assassins !

Des soldats ont ouvert le feu sur un frère et sa soeur qui se rendaient en voiture à Ramallah, tuant le frère et blessant sa soeur, alors qu’ils ne présentaient aucun danger pour qui que ce soit.


Leur tort ? Etre passés sur une route à proximité de la colonie illégale de Halamish dans le centre de la Cisjordanie.

Muhammad Musa, 26 ans a été tué et sa soeur Latifa, 33 ans, et mère de 5 enfants, a été blessée.

L’armée qui a d’abord fait croire qu’elle suspectait une attaque a ensuite changé sa version pour prétendre que la voiture ne s’était pas arrêtée à leur demande.

Mais tous les témoins rapportent que les soldats se sont mis à tirer sur la voiture sans crier gare et qu’ils ne sont même pas allés voir ensuite qui était dans la voiture, ni dans quel état.

Atallah Tamimi, qui se trouvait également au volant d’une voiture, derrière celle qui a été mitraillée, a déclaré au journal Haaretz : “Ils conduisaient dans la direction de Ramallah. Il n’y avait pas de soldats sur la route et personne ne nous a demandé, ni à moi, ni à eux de nous arrêter. Tout d’un coup, j’ai vu sortir deux soldats d’une tente et ils ont commencé à tirer sur la Suzuki".

“La voiture s’est arrêtée au bout de quelques mètres, et les deux personnes qui étaient dans la voiture en sont sorties en criant qu’on leur avait tiré dessus. Mohamed avait deux balles dans le dos et sa soeur une balle. J’ai emmené la femme à l’hôpital quand j’ai vu au bout de 10 minutes qu’aucun secours officiel n’arrivait".

La vidéo sur le site d’Electronic intifada montre des civils venant en aide à Mohamed, qui n’est pas mort sur le coup et mais un peu plus tard à l’hôpital de Petah Tikva où il a été transporté.

Ce n’est malheureusement pas la première attaque de ce type. Amnesty International a fréquemment dénoncé les "exécutions extra-judiciaires" de la part des Israéliens. Qu’il s’agisse d’erreur ou d’actions préméditées, les soldats ne sont jamais inquiétés. Sur les 66 Palestiniens tués de cette manière au cours des dernières années, pas un seul cas n’a fait l’objet de sanctions ni même de véritable enquête, indique l’association israélienne de défense des droits de l’Homme B’Tselem.

Source et vidéo sur : https://electronicintifada.net/blogs/maureen-clare-murphy/israelis-open-fire-brother-and-sister-killing-one

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8630