Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
7 novembre 2017

Les basses œuvres du Mossad (Haaretz)

Le producteur hollywoodien Harvey Weinstein, au centre d’un scandale sexuel depuis des semaines, a embauché des anciens du Mossad pour terroriser les femmes qui l’accusent de violences, rapporte le quotidien Haaretz.



En l’occurrence, Weinstein, qui se vante régulièrement de ses connexions avec Israël, a fait appel aux services d’une agence de « sécurité » nommée Black Cube.

Black Cube se présente elle-même, dans ses publicités, comme une entreprise disposant « d’une vaste expérience acquise dans les unités d’élite de l’armée israélienne et des services de renseignement ».

Aux termes d’un contrat signé au mois de juillet dernier avec Weinstein, la firme avait pour objectif d’empêcher le New York Times ainsi que le New Yorker de publier leurs enquêtes, et de même, de prévenir la sortie d’un livre de l’actrice Rose McGowan détaillant ses infractions sexuelles.

Le cahier des charges de Black Cube consistait, entre autres, a établir le « profil psychologique » des accusateurs de Weinstein, et à essayer de trouver des éléments compromettants sur leur vie privée.

Une employée de l’agence a par exemple établi le contact avec Rose McGowan en se présentant comme militante du droit des femmes, puis auprès des journalistes, en prétendant avoir ses propres infos incriminant le producteur de films.

Fondée en 2010 par les anciens agents gouvernementaux Yanus et Dan Zorella, Black Cube a plusieurs fois défrayé la chronique sur la scène internationale. L’an dernier, deux de ses barbouzes ont été arrêtées en Roumanie, et mises en cause pour chantage sur le procureur en charge de la lutte contre la corruption.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8630