Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
14 novembre 2017

Des députés et sénateurs "blacklistés" par Israel : la "réponse" du gouvernement français

Interrogé sur l’annonce israélienne concernant l’interdiction d’entrer en Israel comme en Palestine faite à plusieurs députés et sénateurs français, le ministère des affaires étrangères semble pendre les gens pour des imbéciles. Ci-dessous sa réponse sur son site :

Q – Les autorités israéliennes viennent d’annoncer qu’elles n’autoriseraient pas l’accès à leur territoire à plusieurs députés et sénateurs français ainsi qu’à des députés européens. Ces derniers avaient annoncé auparavant qu’ils souhaitaient rencontrer Marwan Barghouti et l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, tous deux emprisonnés. Quelle est la réaction de la France ?

R – Nous avons pris note de cette information.

De manière générale, nous souhaitons que les parlementaires français aient accès à l’ensemble des interlocuteurs qu’ils veulent rencontrer pour remplir leur mission d’information.

Nous y sommes attentifs s’agissant d’Israël comme de tous les pays où les élus français se rendent.

Comme si les élus français rencontraient ce genre de problème ailleurs qu’en Israël !

"Mon Cher Bibi" peut apparemment continuer à violer en paix toutes les conventions signées par la France et emprisonner ses ressortissants sans le moindre motif, si l’opinion publique ne s’en mêle pas.

  • Une seule réponse :

CAPJPO-EuroPlalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8630