Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
5 décembre 2017

Macron reçoit Netanyahou à l’occasion de la Journée Internationale des Droits de l’Homme !

Le boucher de la Palestine n’est pas bienvenu en France le 10 décembre, Journée Internationale des Droits de L’Homme ! Rassemblement ce samedi 9 décembre à 14 H, Place de la République à Paris, à l’appel de nombreuses organisations !


Alors que le « boucher des Balkans » Radko Mladic vient d’être condamné à la perpétuité pour le massacre des musulmans de Bosnie, Benjamin Netanyahou, le bourreau du peuple palestinien, est à nouveau invité par Macron à Paris.

Le président français s’apprête à recevoir, toute honte bue, le chef du régime d’apartheid israélien le 10 décembre prochain, qui se trouve être la Journée Internationale des Droits de l’Homme !

Après l’insulte à la mémoire des victimes juives du Vel d’Hiv, c’est maintenant l’insulte à la Déclaration des Droits de l’Homme de 1948, tout aussi éceurante.

Montrons qu’il existe une opinion publique indignée par le comportement de ces dirigeants, qui encouragent l’occupation, la colonisation, le blocus de Gaza, les démolitions de maisons palestiniennes, la torture des enfants, et la violation des tous les droits les plus fondamentaux
des Palestiniens

Envoyons un message fort à nos représentants, ainsi qu’au peuple palestinien.

Qu’il pleuve, qu’il vente ou que le temps soit plus clément :

GRAND RASSEMBLEMENT

PLACE DE LA RÉPUBLIQUE

SAMEDI 9 DÉCEMBRE

A 14 H

Spectacle et Théâtre de rue, Prise de parole de plusieurs élus et personnalités, thé à la menthe et café offerts par les organisateurs et signataires de cet appel :

CAPJPO-EuroPalestine, Droits Devant !! One Justice, Association des Femmes Plurielles, Enfants de Palestine, Avec Naplouse, Nanterre Palestine, PIR, ISM-France, Palestine Libre Haute Marne, Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, Bezons West Bani Zaïd, Collectif Ni Guerre, Ni Etat de Guerre, Association de Palestiniens en Ile de France, Association Couserans Palestine, Collectif Palestine nord-Essonne, Campagne Européenne pour la Levée du Blocus de Gaza, Collectif Urgence Palestine (CUP) de Cergy , Comité Palestine Israël Châteaubriant, IJAN (Réseau international des Juifs antisionistes), Collectif Justice pour la Palestine Annecy...

  • =-=-=-=-=-==-=-=-==-=-=-=-=-==-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-==-=-

ET AUSSI A BRUXELLES !

-* A noter que nos amis belges appellent également à un rassemblement lundi 11 décembre, pour dénoncer la venue du même criminel de guerre à l’Union Européenne à Bruxelles :

Rassemblement de 11h30 à 13h30 à la “Petite rue de la Loi” - Schuman (rue de la Loi/avenue de la Joyeuse Entrée) 1040 Bruxelles.

Ci-dessous, l’appel lancé par de nombreuses associations, parmi lesquelles la Plate-forme Charleroi-Palestine.

Netanyahu Not Welcome ! Boycott Apartheid leader !

Ce lundi 11 décembre 2017, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou sera à Bruxelles. Invité par Federica Mogherini, la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Netanyahou participera « à un échange de vues informel avec les ministres de l’Union européenne en marge du conseil des Affaires étrangères. »

Nous dénonçons la venue de Netanyahou sur le sol belge et européen. Depuis 2009, date de sa dernière prise de fonction à la tête d’un gouvernement israélien, Benyamin Netanyahou n’a cessé d’agir à l’encontre des droits fondamentaux du peuple palestinien et plus largement, à l’encontre du droit international. Netanyahou s’est récemment vanté d’être le Premier ministre sous lequel le plus grand nombre de colonies israéliennes en Palestine ont vu le jour, riant ainsi au nez des demandes de l’Union européenne qui, paradoxalement, l’accueille aujourd’hui en grande pompe.

Depuis l’adoption de la résolution 2334 du Conseil de Sécurité de l’ONU qui condamnait une nouvelle fois la colonisation, par 14 voix contre zéro et une abstention, les autorités israéliennes ont accéléré les plans de colonisation, adopté une loi légalisant la confiscation des terres privées palestiniennes et déclaré leur intention de maintenir les colonies à jamais, affichant ainsi de manière délibérément provocatrice leur volonté bien arrêtée d’ignorer les règles les plus essentielles du droit international.

Le Premier ministre israélien est aussi à l’initiative de l’attaque dévastatrice contre Gaza « Bordure protectrice » en 2014, lors de laquelle, d’après les Nations unies, 2 251 Palestiniens, dont 1462 civils, ont été tués. Outre les morts, 11 000 Palestiniens ont été blessés et 100 000 déplacés. Dans un rapport publié après l’agression sur la Bande de Gaza, Amnesty International aboutit à une conclusion sans appel : l’État d’Israël s’est rendu coupable de crimes de guerre dans la Bande de Gaza, par ailleurs toujours asphyxiée par un blocus israélien vieux de 10 ans.

En outre, la politique d’extrême droite du gouvernement Netanyahou ne fait qu’éloigner la perspective d’une paix juste et durable au Moyen-Orient ; jamais la politique d’occupation israélienne n’a été aussi brutale pour le peuple palestinien, jamais le régime d’apartheid imposé aux Palestiniens n’a été aussi évident. Arrestations arbitraires, destructions d’infrastructures, soutien politique aux colons, oppression et humiliation font partie de la vie courante des populations de Jérusalem-Est et de Cisjordanie. Enfin, en Israël même, un climat délétère s’est installé et une véritable chasse aux sorcières est en cours contre les défenseurs des Droits de l’Homme.

Comment tolérer que, malgré cette liste non exhaustive des crimes imputés à Benyamin Netanyahou, celui-ci soit le bienvenu à Bruxelles au côté de nos ministres des Affaires étrangères ? En accueillant Benyamin Netanyahou, l’Union européenne légitimise, mais se rend aussi complice d’une politique raciste et criminelle, s’alignant ainsi sur des soutiens à la politique israélienne tels Donald Trump, l’ AFD en Allemagne, le Front national et d’autres mouvements d’extrême droite.

Nous condamnons fermement la venue de Benyamin Netanyahou à Bruxelles et revendiquons notre combat pour la libération du peuple palestinien. Ce combat, inspiré des luttes contre les politiques coloniales ou racistes, est aussi celui d’une société égalitaire qui exclut toutes formes de racisme, dont l’islamophobie et l’antisémitisme.

Dès lors, nous exigeons de l’Union européenne que Benyamin Netanyahou ne soit pas accueilli à Bruxelles ce 11 décembre

L’Europe dispose de moyens directs pour œuvrer au respect du droit international, à savoir la fin de l’occupation, la libération des prisonniers politiques palestiniens, la fin du blocus de Gaza et le droit au retour des réfugiés palestiniens chassés il a 70 ans.

Nous appelons l’Union européenne et ses États membres à œuvrer pour une paix juste et durable dans la région, notamment en supprimant l’Accord d’Associations EU-Israël et en pratiquant un embargo militaire contre l’État coupable de crime de guerre.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 770