Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
10 janvier 2018

Encore deux manifestants grièvement blessés par Israël, et Netanyahou ose dénoncer l’Iran !

Gush Shalom, association opposée à la politique criminelle du gouvernement israélien, souligne dans un communiqué de presse que Netanyahou a le culot de s’indigner du sort des manifestants iraniens, alors qu’il a fait tuer 14 Palestiniens et blesser plus de 400 autres depuis la déclaration de Trump. Ce mardi encore, deux jeunes grièvement blessés à Gaza et en Cisjordanie.

Si les Israéliens se mobilisent de plus en plus massivement pour réclamer la démission de Nétanyahou rattrapé par ses affaires de corruptions, celle de sa femme et de son fils (charmante famille", ils ont tort de rester indifférents aux crimes de l’armée israélienne face aux manifestants palestiniens, écrit Adam Keller dans un communiqué de presse.

Dénonçant les 14 Palestiniens tués à balles réelles dans les territoires Palestiniens , les 291 blessés à Gaza et les 117 en Cisjordanie, Gush Shalom, souligne que l’armée à la consigne de tirer, y compris en l’absence du moindre danger pour elle, vidéo à l’appui. L’association fait circuler ces images de l’attaque israélienne des manifestants à Gaza, alors que les soldats sont positionnés en Israël et ne risquent rien :

C’est ainsi, rappelle il que Ibrahim Abu Thuraya, amputé des deux jambes (suite aux bombardements israéliens de 2009) a été assassiné il y a une quinzaine de jours.

"La soi-disant enquête que les autorités israéliennes ont annoncée à son sujet, sera enterrée comme toutes les autres, car l’armée israélienne a carte blanche pour tuer", conclut le communiqué.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | ... | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | ... | 9290