Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
17 janvier 2018

"Ahed Tamimi devrait rester en prison car elle pourrait gifler d’autres soldats" : dixit une "autorité morale" israélienne

Le Pr. Asa Kasher (ce n’est pas une blague), référent israélien pour toutes les questions d’éthique, qui a rédigé le "code d’éthique" de l’armée israélienne, et qui est chargé par le ministre de l’éducation de rédiger un "code d’éthique" à l’intention des universités israéliennes, est catégorique : "Ahed Tamimi doit rester en prison, car elle ne se conduit pas correctement et crée des troubles à l’ordre public". Cela en dit long sur l’éthique en Israël !


Alors qu’un juge militaire doit décider ce jeudi de libérer ou pas Ahed en attendant son procès, Asa Kasher, également connu pour ses expérimentations de gaz toxique (Anthrax) sur les soldats sans leur livrer la composition des gaz*— a peur qu’Ahed continue à gifler des soldats.

Il n’a pas peur que des soldats continuent à occuper, blesser ou tuer des civils. Il n’a pas peur des effets des gaz toxique, du liquide putride ou des grenades assourdissantes utilisés quotidiennement en Palestine occupée par l’armée israélienne. Les chiens dressés à attaquer les Palestiniens, les kidnappings et interrogatoires d’enfants terrorisés, en l’absence de leurs parents et de tout avocat, tout cela ne l’effraie pas, non.

Mais une autre gifle que recevrait un soldat ? Alors là oui, cette "sommité morale" israélienne a peur.

Il y aurait pourtant une solution simple, en dehors de l’emprisonnement, pour empêcher cette adolescente intrépide et rétive à "l’ordre" colonial, de distribuer des gifles aux soldats : arrêter d’envoyer ces derniers dans des territoires qui ne leur appartiennent pas pour persécuter les Palestiniens et les priver de leur liberté !

Mais ce n’est pas venu à l’esprit du grand professeur Kasher !

De même que Macron ou Estrosi prennent leur conseils auprès de Netanyahou ou de Barak en matière de "sécurité", que n’invitent-ils ce bon professeur Kasher à venir leur donner des leçons d’éthique ?

  • Il n’est pas en reste en la matière. Ainsi quand il a préconisé des expérimentations de gaz toxique sur les soldats, de manière obligatoire pendant leurs périodes de réserve, il a expliqué qu’’"on a le droit de mettre en danger la vie de soldats, à condition que cela soit susceptible de sauver d’autres vies"

Alors que les gaz avait montré leur nocivité sur des animaux, il a persisté, et refusé de donner des informations aux soldats sur le contenu de ces gaz : "Certains aspects des expérimentations médicales doivent rester secrètes avait-il dit, car des soldats risqueraient de livrer des informations à l’ennemi".

“Le secret n’empêche pas le libre consentement" (sic) avait également déclaré ce type qui fait autorité en Israël !

Il y a de quoi s’inquiéter non seulement pour Ahed Tamimi, mais sur la santé mentale des Israéliens qui créditent les propos de tels "experts en éthique", et sur l’importation des méthodes et des conceptions israéliennes dans nos pays !

BOYCOTT ISRAEL !

Source : Mondoweiss

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8960