Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
4 février 2018

La prison ou la mort : l’offre « généreuse » d’Israël aux réfugiés africains

Les autorités israéliennes ont entamé dimanche l’action criminelle visant à envoyer à la mort des milliers de réfugiés africains, principalement soudanais ou érythréens, ou à les emprisonner indéfiniment s’ils refusent d’être expulsés vers le Rwanda.


(un réfugié montrant l’avis d’expulsion qui vient de lui être notifié)

Une première tranche de 20.000 réfugiés de sexe masculin et sans enfants est concernée par les arrêtés d’expulsion que le ministère de l’Intérieur a commencé à délivrer à tous ces hommes dont la vie est directement menacée dans leur pays d’origine.

Israël, un Etat dont la fondation a reposé sur l’expulsion sanglante d’un autre peuple, le peuple palestinien, a imaginé un stratagème pour essayer de donner une image « civilisée » à la déportation des Africains.

Promis juré, disent Netanhyahou et sa clique : les demandeurs d’asile africains ne seront pas renvoyés dans leur pays d’origine.

Un pays tiers, le Rwanda, aurait ainsi « généreusement » offert de les accueillir.

En réalité, malgré ses dénégations, le gouvernement rwandais a passé un deal mortel avec les dirigeants israéliens : contre quelques valises de dollars, le Rwanda accepte l’atterrissage de charters remplis de Soudanais et d’Erythréens, avant de sommer ces derniers d’aller se faire pendre ailleurs quelques jours plus tard.

Des enquêtes, conduites notamment par des journalistes du Haaretz, ont établi que des centaines de migrants expulsés d’Israël, puis du Rwanda, ont trouvé une mort atroce au cours de leur errance dans le continent africain, assassinés en Libye ou noyés dans les eaux de la Méditerranée pour ceux qui étaient jusque là.

C’est pourquoi les survivants de ces odyssées ont averti leurs frères en instance d’expulsion par Israël, et dont certains sont déjà détenus dans le grand centre de rétention de Holot : « Ne signez en aucun cas votre acceptation de transfert au Rwanda ! »

Qu’à cela ne tienne ! Ceux qui refuseront de partir seront placés en détention, sans jugement évidemment, et pour des durées illimitées, a menacé Netanyahou. Les incarcérations deviendront systématiques à partir du mois d’avril, a-t-il précisé. Seront ensuite concernées les réfugiés formant une famille, soit 20.000 personnes, dont 5.000 enfants pourtant nés en Israël. Mais comme chacun sait, dans ce pays, votre lieu de naissance ne vous confère aucun droit de résidence, sauf si vous êtes défini comme « juif » (auquel cas, votre lieu de naissance n’a de toutes façons plus aucune importance).

Un mouvement de protestation se développe cependant en Israël contre cette politique barbare, et la direction des prisons a de son côté averti qu’elle n’avait pas assez de places pour accueillir tous ces Africains, qui s’ajouteraient aux milliers de Palestiniens, hommes, femmes et enfants coupables de résister à l’Etat colonial.

Source : https://www.haaretz.com/israel-news/israel-starts-issuing-deportation-notices-to-african-asylum-seekers-1.5784552

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8840