Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
28 février 2018

A Metz : BDS 2, TEVA et Goldnadel 0

La Cour d’appel de Metz a confirmé mercredi la relaxe de notre ami Richard Srogosz, poursuivi pour avoir attiré l’attention de pharmaciens de la ville sur la complicité du laboratoire pharmaceutique israélien TEVA avec le régime d’apartheid et l’existence de la campagne internationale de boycott.

Les juges ont retenu les arguments de Me Liliane Glock, et ont qualifié de nulle la procédure engagée contre Richard, animateur du collectif BDS 57, comme l’avait fait le tribunal en première instance.

Le parquet général, aux ordres d’un gouvernement français lui-même aligné sur Israël, tout comme le laboratoire et plus encore les associations du lobby israélien de Gilles-William Goldnadel, « France-Israël » et « Avocats sans frontières », qui s’étaient constituées parties civiles, en seront donc pour leurs frais.

« Le délibéré du second procès a été rendu cet après-midi au tribunal de Metz. Le président de la cour d’appel a confirmé le jugement en première instance : je suis donc relaxé pour la seconde fois. C’est une belle victoire et je remercie toutes celles et ceux qui m’ont soutenus dans ce parcours juridique », a commenté Richard Srogosz à l’annonce de l’arrêt de la Cour d’Appel.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1270