Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
29 mars 2018

Journée de la Terre : Israël se prépare à massacrer les Palestiniens

L’armée israélienne se prépare ouvertement à tuer des Palestiniens désarmés vendredi un peu partout en Palestine occupée, à l’occasion de la « Journée de la Terre », qui commémore chaque année le 30 mars la répression sanglante d’une manifestation de Palestiniens israéliens contre le vol de leurs terres, en 1976.


(soldats de la brigade de renfort regardant le camp de concentration)

Le gouvernement israélien a publiquement fait savoir qu’il tirerait à vue sur toute personne s’approchant de la clotûre qui enferme les 2 millions d’habitants de la bande de Gaza.

Présentant mensongèrement les manifestations de protestation de vendredi comme une initiative du seul Hamas, l’armée informe qu’elle a déployé autour du territoire gazaoui une brigade supplémentaire de soldats, et elle met même l’accent sur le fait qu’elle a recruté un nombre substantiels de « snipers » pour tirer sur la foule à travers la frontière. Le patron de l’armée, le général Gadi Eizenkot, a de son côté effectué au cours de la semaine plusieurs tournées d’inspection, largement médiatisées en Israël, pour s’assurer que le dispositif répressif était bien en place.

Le général Yoav Mordechai, commandant des territoires occupés, a quant à lui menacé les compagnies de bus palestiniennes qui s’aviseraient de charger des manifestants de révoquer leurs licences de transport.

La communication du ministère de la défense a en outre été diffusée à toutes les ambassades israéliennes dans le monde, à charge pour ces dernières d’expliquer par avance que si bain de sang il y a vendredi, celui-ci sera imputable aux seuls Palestiniens, le maître-mot de cette propagande étant qu’Israël « a bien le droit de se défendre ».

Autre mensonge : les manifestations prévues vendredi ne concernent pas que la bande de Gaza, mais tous les territoires palestiniens occupés, notamment la Cisjordanie où Israël a imposé une nouvelle fois un blocage total, au motif cynique de pouvoir « célébrer tranquillement Pessah, la Pâque juive ».

« Le gouvernement israélien justifie par avance le massacre qu’il est susceptible de commettre. Quand on lit cette communication, on se rend compte que c’est un véritable permis de tuer qui est délivré. Les manifestations de vendredi ne sont pas organisées uniquement par le Hamas, mais par tous les groupes palestiniens. Nous lançons un appel au secours à la communauté internationale pour qu’elle intervienne », a déclaré le Dr Mustapha Barghouti.

Les manifestations de vendredi sont placées sous le signe du droit au retour des réfugiés, qui n’ambitionnent pas autre chose que de marcher, sans violence, jusqu’aux frontières.

« A Gaza, nous pensons que des milliers de personnes participeront à la marche, et des consignes très claires ont été données : seul le drapeau palestinien sera arboré, et aucun drapeau des différents partis », a commenté Ahmed Abu Ratima, porte-parole de la marche pour la bande de Gaza.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9180