Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
22 avril 2018

Agenda Théâtre et Musique !!

A ne pas rater !

  • En soutien à la tournée en France, en novembre prochain, du Freedom Theatre de Jénine* qui présentera la pièce Return to Palestine, les Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine (ATL Jénine) organisent une soirée concert la vendredi 4 mai au :

Centre Culturel Algérien : 171 rue de la Croix Nivert Paris 15e. Métro : Boucicaut

A 20h30, accueil dès 20h.

Les artistes, qui offrent leur participation solidaire, vous feront voyager

  • au Sud du Maroc avec Saïd Mesnaoui,

- au Liban avec Abir Koubaissi,

  • en Amérique latine avec le groupe Jazz’tabueno (Marcos Barrientos, Julio Laks, Nils Frechilla, Belkacem Drif),
  • en France avec la chanson poétique et libertaire de Roland Lombard, accompagné par Philippe Pain (cb).

Entrée 15 € - Buffet libanais

Les fonds recueillis serviront à financer la prochaine tournée du Théâtre de la Liberté en France, prévue à l’automne. Dans le camp de réfugiés de Jénine, le Théâtre de la Liberté offre une formation et des activités culturelles pour les enfants, une action remarquable.

*Le Freedom Theatre ou Théâtre de la liberté, fondé par l’acteur et réalisateur israélo-palestinien Juliano Mer Khamis (assassiné le 4 avril 2011) est très engagé dans la résistance culturelle face à l’oppression et à l’isolement imposés par l’occupation israélienne.

Les Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine (ATL Jénine), MDA18, boîte 84,15 passage Ramey, 75018 Paris. www.atljenine.net

  • "WHY MY PLAY WAS BANNED ?" POURQUOI MA PIÈCE EST INTERDITE ?

"Israel fait tout pour cacher ce qui se passe dans ses prisons et autres lieux de confinement. Le gouvernement, les services secrets (Shabk ou Shin Bet), l’administration pénitentiaire comme la magistrature gardent un silence total sur les conditions d’interrogatoire et d’incarcération. Et comme les caméras ou appareils photos sont interdit dans tous ces lieux, le théâtre reste le seul moyen d’en parler.

J’ai donc essayé de mettre en scène "Prisonniers de l’Occupation", mais le sujet étant tabou en israël, mais à chaque fois pour des raisons dites de "sécurité", qu’il s’agisse de prisonniers qui n’ont fait que publier un poème sur leur compte Facebook, des parlementaires comme Dr. Bassel Ghattas et Khalida Jarrar, des militants impliqués dans la résistance non violente à l’occupation, comme Ahed Tamimi ou Ahmad Katmash, comme les centaines de "détenus administratif", comme ceux qui sont emprisonnés en raisons de "pensées" ou d’"intentions", il n’est pas possible de parler des dures conditions de détention qui s’appliquent à toutes et à tous et qui violent les conventions sur les droits des prisonniers.

Pour Israël et la plupart des Israéliens, tous ces prisonniers politiques sont des terroristes et ils doivent s’estimer heureux s’ils n’ont pas été abattus lors de leur arrestation, ce qui devient une pratique de plus en plus courante en Israel, étant donné les consignes données à la police et là l’armée.

Ces "survivants" doivent disparaître.On ne doit ni les voir, ni les entendre.

J’ai voulu utiliser mes compétences dans le domaine théâtral pour offrir un aperçu de ces espaces de confinement.et de ces prisonniers politiques.

Mais ma pièce “Prisoners of the Occupation,” qui devait être jouée au dernier Festival d’Acre a été disqualifiée, condamnée et retirée de la programmation. Le maire d’Acre a expliqué qu’il fallait l’interdire " pour ne pas compromettre le délicat statut quo entre Juifs et Arabes dans sa ville. La ministre de la Culture Miri Regev m’a attaquée personnellement me reprochant de ’faire l’apologie de terroristes ayant du sang sur les mains", et le tout a été accompagné de provocation à la haine et à la violence qui ont affecté ma famille et mon mode de vie (messages de haine sur les réseaux sociaux, menaces et calomnies dans la presse). Mes employeurs ont reçu des lettres des lettres leur demandant de me licencier et même mes filles ont été malmenées dans leurs écoles. Ces attaques que j’ai subies, ne sont qu’un petit aperçu de l’état de dégénérescence plus général qui se déroule en israel, où la liberté d’expression s’est terriblement réduite et l’apartheid fortifié.

Les théâtre israéliens évitent désormais de travailler avec moi pour ne pas perdre leurs subventions. Du coup, cela m’a amené, de façon très bénéfique à travailler avec des communautés palestiniennes, sur le plan artistique et politique.
Nous apprenons ensemble, nous lisons ensemble et nous créons des relations qui perdurent longtemps après la création de nos pièces. Et celle sur “Prisoners of the Occupation” s’est transformée en un travail commun, avec d’anciens prisonniers, et avec d’actuels détenus politiques qui nous ont transmis des scènes pour notre pièces !

Et la bonne nouvelle c’est que nous trouvons un soutine de la part de théâtres internationaux, de personnes et de petits sponsors à l’étranger. Ensemble, nous allons pouvoir monter sur scène et mettre en lumière ce qu’on veut cacher : la situation des prisonniers politiques israéliens.

  • NOUVEAU SPECTACLE DE JOLIE MÔME

" Bonjour,

Nous travaillons d’arrache-pied pour terminer notre nouveau spectacle Futsal, Mains-propres et vous le présenter la semaine prochaine.Le calendrier est ainsi fait que nous ne pourrons le jouer que 3 week-ends, il n’y aura que 10 représentations pour le voir alors réservez tout de suite, aidez-nous à remplir les premières représentations des 27-28-29 avril pour que le bouche à oreille puisse fonctionner ensuite sur les deux autres semaines.

Les réservations sont ouvertes au 01 49 98 39 20. Merci de nous aider à diffuser cette information, nous n’avons pas pu envoyer de courriers postaux ni mobiliser nos medias habituels, alors ON COMPTE SUR VOUS pour que ces 10 représentations soient pleines, nous en avons besoin et nous espèrons passer tous ensemble un bon moment.

Calendrier des représentations

  • vendredi 27 à 20h30
  • samedi 28 à 20h30
  • dimanche 29 à 16h
  • vendredi 4 mai à 20h30
  • samedi 5 mai à 20h30
  • dimanche 6 mai à 16h
  • jeudi 10 mai à 16h
  • vendredi 11 mai à 20h30
  • samedi 12 mai à 20h30
  • dimanche 13 mai à 16h

Tarifs : Pour tous ceux qui le peuvent : 20€. Réduit 13€. Groupes scolaires (à partir de la 4eme) : 10€. Grévistes : invités

A bientôt,

La compagnie Jolie Môme - 01 49 98 39 20 - www.cie-joliemome.org - courrier cie-joliemome.org

La compagnie Jolie Môme est accueillie par la ville de Saint-Denis

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 830