Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
14 mai 2018

Eh oui, Jean-Luc Godard soutient la campagne BDS !

Le lobby israélien s’en prend au grand cinéaste français Jean-Luc Godard parce qu’il a signé la récente pétition contre "la saison France-Israël de l’Institut français ", estimant qu’elle contribue à blanchir les crimes de l’occupant israélien.

"Le cinéaste français Jean-Luc Godard a rejoint des dizaines d’autres professionnels de l’industrie cinématographique française qui ont promis de boycotter un événement célébrant le cinéma israélien", se plaint le Times of Israel..

Et d’insinuer, comme pour toute personnalité osant s’en prendre à la politique israélienne, que celui-ci serait nécessairement antisémite.

"Godard, pionnier du cinéma de la Nouvelle Vague des années 1960 et marxiste avoué qui a déjà combattu des accusations d’antisémitisme", écrit "tout en finesse", ce relais de la propagande israélienne.

Et encore :

"Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme a accusé mardi les cosignataires « de tenter de discriminer le seul Etat démocratique juif » .

Sammy Ghozlan comme référence, cela en dit long sur l’objectivité de telles accusations.

« Sous couvert de promouvoir le dialogue et l’échange », lit-on dans la pétition, « cette initiative est en réalité l’un des moyens mis en œuvre par le gouvernement israélien pour redorer le blason de l’Etat d’Israël, passablement terni par sa politique chaque jour plus dure à l’encontre des Palestiniens et son statut de start-up nation du sécuritaire ».

A la rescousse également, Alain Finkielkraut qui a qualifié un autre signataire de la pétition, Eyal Sivan comme un « juif antisémite »

"En plus de Godard, réalisateur de « A bout de souffle », la pétition a également été signée par Eyal Sivan, réalisateur né en Israël qui, en 2001, alors que la France connaissait une vague d’agressions antisémites, a déclaré que « les agents de l’Agence juive ont un moyen pour augmenter les chiffres de l’alyah : les incendies de synagogues. », et par ailleurs que les Juifs de France payaient le prix de « la situation coloniale et meurtrière qui prévaut depuis plus de cinquante ans en Israël et Palestine ». En 2013, Eyal a déclaré que « le sionisme dirigeait la France ».

Source : https://fr.timesofisrael.com

La campagne BDS dérange ? C’est bon signe !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9040