Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
21 mai 2018

Sissi ouvre le camp de concentration de Gaza pendant le Ramadan

Avec l’autorisation d’Israël, qui lui dicte ses ordres, le dictateur égyptien qui n’a fait que renforcer le blocus de Gaza de son côté, annonce, magnanime, qu’il va ouvrir sa frontière côté Rafah pendant le mois de Ramadan, pour les blessés ne pouvant être soignés à Gaza. Et ensuite, retour vers la mort lente dans le ghetto de Gaza ?

On sait que des milliers de Gazaouis ont été blessés par l’armée israélienne au cours des manifestations de civils non armés depuis le 30 mars dernier, liées à la provocation de Trump et Netanyahou concernant Jérusalem.

Sissi, face à l’indignation mondiale, et avec l’accord d’Israel, a laissé sortir plusieurs centaines d’entre eux ce week-end, et a royalement laissé entrer dans Gaza un total de 57 camions, dont 4 de produits alimentaires, 4 de médicaments, 6 d’essence, 5 de fer, 4 de moteurs, et 37 de ciment.... pour 2 millions d’habitants privés de tout.

Pour rappel, Sissi, depuis son coup d’état en 2013, a rendu encore plus hermétique la frontière avec l’Egypte, détruisant les tunnels qui permettaient de ravitailler la population, et rasant toutes les maisons égyptiennes de Rafah, afin de créer un no- man’sland avec Gaza.

Les peu nombreux Gazaouis, le plus souvent des malades, qui ont été autorisés à sortir après des mois et des mois d’attente pendant les 21 jours d’ouverture de la frontière égyptienne en 2015 et les 44 jours en 2016, ont parfois dû attendre de très longs mois avant de pouvoir faire le chemin inverse et retourner chez eux.

Nous réitérons notre appel à boycotter le tourisme dans l’Egypte de Sissi !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9360