Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
3 août 2018

Flotille de la Liberté : un arraisonnement "sans violence", a menti israel

"Ils ont pris la tête du capitaine et l’ont cognée contre le mur à de multiples reprises, en le menaçant de l’emmener dans la cale et de le tuer pendant que personne ne pourrait voir", raconte
Yonatan Shapira, un Israélien qui était à bord de l’Awda quand il a été arraisonné par la marine israélienne, "sans la moindre violence", selon les autorités.

L’Israélien, qui a été arrêté il y a trois jours dans les eaux internationales, avec les 21 autres passagers de ce bateau de la Flotille de la Liberté, raconte sur sa page Facebook les exactions commises par le commando israélien lors de l’arraisonnement du bateau appelé "Le Retour", qui s’est prétendument déroulé "sans la moindre violence", selon Israel.

"Et un poing dans la figure pour Arne Birge, le vieux mécanicien du bateau".

"Puis électrochocs à gogo."

"Nous portions des gilets de sauvetage. Qu’à cela ne tienne : les coups de taser ont visé la tête.
De Charlie, le second du bateau, puis du cuisinier Juergen, et de Mike, âgé de 60 ans et président d’un syndicat néo-zélandais.".

"Mais, les soldats de ce commando, armé jusqu’aux dents, et les vestes pleines de munitions, portaient des masques blancs, nettement plus sympas que les masques noirs de l’attaque précédente. Et leurs chemises blanches arboraient de manière très rassurante le drapeau israélien bleu vif", ironise Jonatan Shapira.

"Mais estimons-nous heureux, conclut-il. Car si nous avions été des pêcheurs palestiniens, ou des enfants approchant les barbelés de la zone tampon à Gaza, une balle dans la tête pour chacun d’entre nous aurait aussi bien fait l’affaire".

"D’ailleurs l’affaire est close, puisque le procureur de l’armée israélienne a déclaré qu’aucune enquête n’était nécessaire !"

(Traduit de l’hébreu en anglais par Ofer Neiman, et de l’anglais au Français par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Mondoweiss

PS / Nous sommes sans nouvelles de l’autre bateau de la Flotille, le Freedom, qui bat pavillon suédois, et dont le capitaine est le Canadien John Turnbull de Vancouver.
Deux journalistes britanniques, Richard Sudan et Ian Diaz Young, sont à son bord.
Il est vraisemblable qu’il ait été également arraisonné cette nuit, tout contact avec le bateeau ayant été perdu cette nuit, alors qu’il étais à 40 miles nautiques de Gaza.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9360