Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
11 août 2018

Des milliers de manifestants israéliens d’origine palestinienne contre la nouvelle loi d’apartheid

Plusieurs dizaines de milliers d’Israéliens musulmans et chrétiens, ainsi que des Juifs opposants, ont protesté samedi à Tel-Aviv contre la loi « l’Etat-nation du peuple juif » qui institutionnalise l’apartheid en Israel.


La télévision publique israélienne parle de 30 000 personnes. Ce rassemblement a eu lieu à l’initiative d’organisations représentant la minorité arabe israélienne, qui constitue 17,5 % de la population et qui s’oppose à la loi définissant Israël comme l’« Etat-nation du peuple juif ». La semaine dernière, une énorme manifestation avait réuni des Druzes, une autre minorité, opposée elle aussi à cette loi.

« Nous ne sommes pas une seconde classe ! » scandaient les manifestants, brandissant des bannières en arabe et en hébreu, « Loi État-Nation - Apartheid Officiel », à propos de la loi votée par le parlement israélien le 19 juillet dernier.

« Il n’y a pas une constitution dans le monde qui n’inclut pas dans ses clauses le droit à l’égalité pour tous ses citoyens et résidents, » a déclaré le Président du Comité d’organisation de la manifestation, Mohammad Baraka.


« Nous sommes ici ensemble, Arabes et Juifs, pour dire que c’est inacceptable – ni l’apartheid ni le génocide. »

Les milliers de Juifs israéliens qui ont rejoint la manifestation en solidarité comportaient des partisans du groupe anti-occupation groupe La Paix Maintenant, des membres du groupe antiraciste Debout Ensemble et Amos Schoken, éditeur du quotidien libéral Ha’aretz.

Une banderole géante représentant le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, avec « Ministre du Crime » inscrit dessus, a été déployée.

(Photo : AFP)

la loi donne la priorité aux valeurs « juives » plutôt qu’aux valeurs démocratiques dans les territoires occupés et déclare Jérusalem al-Quds, « capitale » d’Israël. Elle permet aussi d’exister aux communautés juives seules, et établit l’hébreu comme seule langue officielle, reléguant l’arabe qui était une des langues officielles à une langue ayant un « statut spécial », alors que près du quart de la population est d’origine palrestinienne.

Source : AFP

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9360