Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
18 août 2018

Un danseur de dabke belge enlevé par Israël !

Nos amis belges lancent un appel au secours concernant l’enlèvement par les services israéliens de Mustapha Awad, jeune artiste belge d’origine palestinienne, danseur de dabke, qui est détenu et soumis à un interrogatoire sans témoins depuis plus de 20 jours, arrêté alors qu’il se rendait en Palestine via la Jordanie pour rendre visite à sa famille.

Communiqué de presse

"Nous sommes très inquiets à propos du sort de notre ami Mustapha Awad, un jeune artiste et travailleur belge d’origine palestinienne. Mustapha a été arrêté en date du 19 juillet 2018 par les autorités israéliennes. Il y a de bonnes raisons de penser qu’il est actuellement victime de tortures et de traitements inhumains et dégradants.

Monsieur Awad est citoyen belge d’origine palestinienne ; il est né dans le camp de réfugiés d’Ain el-Helweh au Liban. Devenu belge depuis lors, il a décidé de visiter la Palestine, la terre de ses parents.

À la frontière entre la Jordanie et la Palestine, il a été arrêté par les forces armées israéliennes qui contrôlent les frontières palestiniennes.

Depuis lors, il a été maintenu en garde à vue et est soumis à des interrogatoires. Durant deux semaines, Mustafa n’a pas eu d’avocat, personne ne pouvait le défendre ou exiger qu’on respecte ses droits les plus élémentaires comme par exemple entrer en contact avec sa famille.

Il a seulement vu le consul de Belgique le 8 août, après 20 jours d’interrogatoire. Le 16 août, il a dû comparaître devant un tribunal, mais a de nouveau été renvoyé dans un centre d’interrogation israélien.

Cette situation est inacceptable. Les Palestiniens emprisonnés en Israël sont soumis à la torture et à toutes sortes de violences, lors des interrogatoires. Cette violence comprend : agressions physiques, pressions psychologiques sévères, privation prolongée de sommeil, etc. Ces mauvais traitements sont légaux selon le droit israélien. Selon nos sources, Mustapha a subi des interrogations pendant 20 heures d’affilée : trois équipes d’interrogateurs se relayaient. En outre, Mustapha Awad a des problèmes de santé et souffre régulièrement d’insupportables douleurs lombaires.

Mustapha Awad travaille en Belgique, a de nombreux amis et est bénévole dans plusieurs associations. Il est artiste, se produit sur scène, il est également travailleur culturel et défenseur des droits de l’homme. Il est engagé pour la cause palestinienne.

En tant que cofondateur de la troupe populaire de dabkeh (danse palestinienne) Raj’een, il s’est produit avec le groupe lors de multiples événements en Belgique et partout en Europe. Mustapha est le fils, le frère et l’ami de beaucoup – sa famille en Belgique, sa famille au Liban, ses chers amis et toute une nombreuse communauté à travers le monde connaissent et soutiennent tous son travail.

Mustapha Awad doit être libéré. Il n’a commis aucun crime. Nous comptons sur la Belgique pour assumer ses responsabilités et protéger ses citoyens contre cette arrestation arbitraire et contre toute forme de tortures et traitements inhumains. Mustapha a toujours agi en défense des droits de l’homme des Palestiniens confrontés à ces emprisonnements injustes. Aujourd’hui, il est temps de défendre les droits de Mustapha."

Raj’een dabkeh groupe et le Comité « Free Mustapha »

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9300