Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
4 septembre 2018

Les Bedouins ne sont pas à vendre !

Le ministre israélien du logement vient d’inaugurer une piscine et un "country club" dans la ville de Rahat, dans le Neguev, en prévenant les Bédouins que c’était un cadeau pour les amener à comprendre les bénéfices d’aller s’installer en ville, et par ailleurs à ne plus critiquer la nouvelle loi qui fait de tous les non-Juifs des parias. Le tout assorti de menaces contre les parlementaires qui ont dénoncé cette loi institutionnalisant l’apartheid.


“Les Bedouins doivent se mettre dans la tête qu’ils sont dans un Etat de droit (sic), et chacun doit s’installer dans les villes reconnues par cet Etat et arrêter les constructions illégales", a dit Yoav Galant, le ministre en question.

“J’appelle les députés arabes à cesser leur incitation à la haine contre notre Etat, en allant se plaindre aux Nations Unies de nos lois, sinon ils seront virés du parlement, et je vous invite à choisir également votre camp", a-t-il déclaré en ajoutant que "L’Etat considère que les colonies juives sont une valeur nationale".

Amer el Huzail, le maire adjoint de Rahat, a aussitôt répondu au ministre que "les Bédouins ne sont pas à vendre", qu’ "il n y a pas de constructions illégales dans le Neguev, mais des villages qui ne sont toujours pas reconnus par l’Etat, et qui doivent l’être".

"Les Bédouins refusent d’être concentrés sur un espace minimum. Le Neguev est assez grand pour inclure leurs villages. Pourquoi ne les laissez-vous pas vivre comme leurs voisins juifs ?", a-t-il également rétorqué.

"Votre argent ne peut pas nous acheter. Nous sommes des citoyens arabes palestiniens de cet Etat et nous avons le droit d’exiger l’égalité des droits avec les autres citoyens. Ma citoyenneté doit être égale à la vôtre, Monsieur Galant, et vous devez changer votre loi d’apartheid".


Pour rappel, il y a 40 villages bedouins qu’Israel refuse de reconnaître depuis sa création. Sa politique de "judaïzation" du Neguev l’amène à des opérations de nettoyage ethnique comme à Umm al-Hiran, où Israël veut remplacer le village bédouin par une population exclusivement juive, allant pour cela jusqu’à l’assassinat l’an dernier d’un enseignant respecté comme Yaqoub Mousa Abu al Qia’an.

Par ailleurs, le cadeau d’une piscine et d’un club aux Bédouins de la ville de Rahat, répond sournoisement à une demande des Juifs qui y habitent et qui ne veulent pas partager leurs piscines et leurs clubs avec des Arabes....

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Mondoweiss

CAPJPO-EuroPalestine)


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9410