Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
14 septembre 2018

Non à la la participation du Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape (Lyon) à la Saison France Israël

Le Collectif 69 pour la Palestine vient d’adresser une lettre à Yuval Pick, Directeur du Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape, pour lui demander de ne pas cautionner la saison croisée France Israël 2018"

Monsieur le Directeur,

Vous avez programmé, la pièce "Flowers crack concrete" partie du projet Passerelles dans le cadre de l’Année Croisée France Israël 2018 (ce week-end du 15 et 16 septembre).

Nous vous demandons de renoncer à ce label qui ne peut que ternir votre travail que vous dédiez au rapprochement des jeunes de nationalités, de religions, de cultures diverses.

Comme de très nombreuses personnes nous sommes opposés à la saison croisée France/Israël 2018 et avons demandé au Président de la République son annulation.

En effet :

Cette saison, permet à Israël, de se faire passer pour un pays attractif, respectueux des droits humains et ouvert à la diversité culturelle. De ce fait ces manifestations aident à « blanchir » l’image d’un État qui :

  • Exécute ou blesse en toute impunité à GAZA, abattant de sang froid des citoyens, citoyennes désarmés. Des milliers de blessés sont à déplorer dont beaucoup de personnes qui doivent être amputés...et qui ne danseront plus !
  • Dépossède le peuple palestinien de sa terre depuis 70 ans, bafouant systématiquement les résolutions de l’ONU et le droit international.
  • Poursuit sans freins, les crimes de guerre et contre l’humanité, l’occupation, le blocus de Gaza, la colonisation et la politique d’apartheid.
  • A détruit totalement le 9 août un centre culturel (centre Said Al-Mishal) à Gaza.
  • Officialise ce mois-ci, dans la loi de l’Etat-Nation Israël comme un Etat des seuls Juifs. Le chef d’orchestre Daniel Barenboim a même déclaré qu’il avait honte d’être israélien.

Israël, Etat colonial et raciste, utilise la culture pour améliorer son image Comme l’a dit Reuven Rivlin, président de l’État d’Israël, « les institutions culturelles forment une vitrine dans laquelle Israël présente d’elle-même une image démocratique, libérale et critique ». Pour cette raison, il est une obligation morale pour toute personne de conscience de refuser la normalisation des relations avec l’État d’Israël.

Des artistes s’engagent Nous saluons l’appel des artistes qui dénoncent une opération où la Culture sert de « vitrine » à l’État d’Israël et à sa politique chaque jour plus dure envers les Palestiniens. 80 personnalités issues du monde des arts, ont affirmé leur refus de participer à la « Saison France-Israël ». Parmi eux-elles : Alain Damasio, Annie Ernaux, Tardi, Nathalie Quintane ou Jean-Luc Godard ainsi que Maguy Marin, chorégraphe hors pair, de la région lyonnaise. (Maguy Marin est l’ancienne directrice et créatrice du centre chorégraphique national de Rillieux-la-pape que vous dirigez aujourd’hui.)

Israël doit faire l’objet de sanctions tant que cet État ne respecte pas le droit international. Souvenons nous, qu’en 2011, la France annulait de nombreuses manifestations de la saison France-Mexique suite à la condamnation, par la justice mexicaine de la française Florence Cassez. Les crimes israéliens, sans commune mesure avec cette affaire, devraient commander une annulation pure et simple des manifestations de la saison France Israël.

Monsieur le Directeur Yuval Pick, ne masquez pas les crimes israéliens sous le voile de la saison Croisée France Israël 2018. Renoncez à ce parrainage déshonorant !

Le Conseil d’Administration du Collectif 69 de soutien au Peuple Palestinien, Le 29 août 2018

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9400