Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
2 octobre 2018

A bas les ballets de l’occupation : Lettres à la direction du Palais de Chaillot

Nous remercions tous les lecteurs qui écrivent à la direction du Palais de Chaillot qui programme des spectacles de la troupe nationale de danse israélienne Batsheva. Rappelons que celle-ci est non seulement financée par le gouvernement israélien, mais compte également parmi ses donateurs les entreprises d’armement israéliennes, Eastronics et IDB International, ainsi que Le Fond National Juif (KKL), spécialiste de l’accaparement des terres palestiniennes.
Quant au directeur artistique de Batsheva, Ohad Naharin, qui se présente volontiers comme "de gauche", on ne l’a pas entendu dénoncer le bombardement du centre culturel al-Mishal à Gaza, cet été ?





Le principal centre culturel de Gaza totalement détruit par l’armée israélienne le 9 août dernier.

Ci-dessous deux exemples de courriels adressés ce jour par des lecteurs à :

Monsieur le Directeur du Palais de Chaillot,
Monsieur l’Administrateur,
Monsieur le Directeur de la danse,
Monsieur le Directeur général,

J’apprends avec effroi que vous avez pris la très grave décision d’inviter la troupe de danse Batsheva à se produire le 10 octobre prochain au Palais de Chaillot, que vous dirigez !

Cette troupe dont Netanyahou, premier ministre criminel de l’État d’Israël, vante comme étant « le meilleur ambassadeur d’Israël à l’étranger », illustrant ainsi SA propagande pour SA politique, POUR, conséquemment, TAIRE TOUS ses crimes contre le peuple palestinien.

Cette troupe représentant un État criminel au Palais de Chaillot ?
Mais c’est le monde à l’envers !

Faut-il vous rappeler que :

1 - L’ONU, créée en 1946, a tenu au Palais de Chaillot deux sessions de son Assemblée, notamment celle du 10 décembre 1948 consacrée à la Déclaration universelle des Droits de l’homme, « Déclaration d’actualité » pour les droits des palestiniens à disposer d’un territoire viable, d’un Etat souverain ?

2 – François Mitterrand a pris la décision politique le 30 mai 1985 de renommer l’esplanade : « Parvis des droits de l’homme » ?

3 – Le théâtre a été dirigé par Jean VILAR, dont le projet était d’en faire un théâtre populaire, alors qu’il y a quelques semaines, les forces armées israéliennes ont détruit le centre culturel de la Cisjordanie ?

4 – De nombreux grands acteurs, sous sa direction, ont offert leurs forces créatives à des milliers de français, comme : Gérard Philippe (militant, qui a présidé le mouvement de la Paix en France, le syndicat des acteurs et comédiens de l’époque), Maria Casarès..., et bien d’autres plus tard, comme Michel Bouquet ou Jeanne Moreau.
Et que dirait Monsieur George Wilson de votre décision ?

5 – Les œuvres de Molière, William Shakespeare, Bertolt Brecht et bien d’autres y ont été jouées. Que penseraient-ils de vous, de votre décision ?

6 – Paul Valéry, poétise sur les façades du Palais l’inséparable couple : « culture et paix », dont les palestiniens sont privés ET sont les victimes, sur leur « propre territoire », des violences d’une armée d’occupation assassine, fasciste et raciste ? :

« Il dépend de celui qui passe

Que je sois tombe ou trésor

Que je parle ou me taise

Ceci ne tient qu’à toi

Ami n’entre pas sans désir ».

7 - De nombreux artistes en France et dans le monde boycottent toutes les initiatives culturelles israéliennes, comme des milliers citoyennes et citoyens du monde ?

S’il advenait que vous confirmiez votre décision, alors vous mettriez symboliquement à mort ces quelques exemples d’une culture vivante, populaire, ouverte sur le monde. Et, du même coup, vous deviendriez les complices objectifs (si subjectivement vous avez de quoi condamner, ou seulement critiquer, la politique destructrice du peuple palestinien par la mise en œuvre du projet sioniste du Grand Israël, alors pourquoi cette décision ?) de la mort réelle de centaines de palestiniens ; ceux handicapés à vie... ; de la misère noire à Gaza ; d’un peuple abandonné par la fameuse "communauté internationale", souffrant horriblement, mais toujours debout et combattant (quel courage !).

Je vous informe, au cas où vous l’ignoreriez, que Tribunal Pénal International (TPI) vient de se déclarer compétent pour traiter des CRIMES DE GUERRE et des CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ, soit exactement ce qui se passe en Cisjordanie et à Gaza.

Aussi, je vous demande avec empressement, au nom de la culture universelle, au nom du citoyen français et du monde que je suis, au nom des droits fondamentaux du peuple palestinien, au nom de la paix, D’ANNULER votre décision.

PROPOSITION : inviter la troupe "palaistinienne" (non, pas d’erreur d’orthographe) du FREEDOM THEATRE de Jénine, qui sera en France pour 8 représentations, dont une à Paris le vendredi 16 novembre 2018 au Centre Culturel Algérien, cf. :  yahoo.fr>

Salutations d’usage.

Pierre Porcher


Monsieur,

Ayant passé la majeure partie de ma vie dans l’action culturelle (théâtre, télévision, cinéma), je sais, tout comme vous, que l’expression artistique n’est jamais neutre et que la phrase “Je suis une artiste, je ne fais pas de politique !” n’est qu’un leurre attribué à Riefenstahl la cinéaste d’Hitler.

Je suis certain que vous savez également que la tournée de la troupe nationale de danse Batsheva fait partie de la vaste campagne lancée depuis plus d’un an par M.Netanyahu pour tenter de blanchir son régime de ses crimes contre l’humanité.
En accueillant cette troupe vous vous rendez, objectivement, complice de cet Etat qui, depuis plus de soixante-dix ans, rejette les résolutions de l’ONU, les Droits de l’Homme et le Droit international.

En espérant que votre conscience vous convaincra de ne pas ouvrir votre scène à cette troupe chargée de la promotion de cet état voyou.
Bien à vous

Rudi Barnet


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9440