Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
4 octobre 2018

Comment "Google Maps" discrimine les Palestiniens : récit de Tariq

Je m’appelle Tariq et j’habite un petit village près de Naplouse, nommé Tell. Je vous écris pour expliquer comment une carte « Google Maps » fait preuve de discrimination à mon égard, et m’expose au danger d’attaques perpétrées par les colons. Cela ressemble à la façon dont le gouvernement israélien me traite en tant que Palestinien.


La devise non officielle de Google, c’est « Ne faites pas de mal » - mais intentionnellement ou non, Google est complice du gouvernement israélien qui est en train d’effacer la Palestine.

Je vous prie de bien vouloir signer ma pétition qui vous demande de cesser d’effacer la Palestine

Lorsque je recherche sur Google Maps, notre village ne se voit qu’au moment où on zoome au maximum – mais les colonies illégales se présentent bien plus tôt.

Lorsque j’essaie d’aller de Tell à Ramallah, Google Maps est complètement incapable de trouver un itinéraire. Au lieu de cela, il me faut suivre la carte au départ d’une colonie proche (Kdumim). Seulement, quand je le fais, on me dirige vers « Road 6 », autoroute d’Israël qu’on m’empêche d’utiliser, par le biais de nombreux postes de contrôle qui ne laissent pas passer les Palestiniens.

Il est tragique que Google Maps nous perçoive comme des colons libres de leurs mouvements, tandis que je suis chez moi.

Lorsque je m’approche de Ramallah et que j’essaie d’utiliser de nouveau Google Maps, on me dirige vers des routes qui mènent à des colonies et qui m’exposent à un danger physique, car il est possible que je me retrouve par hasard dans une colonie juive et que je rencontre des colons violents.

Je vous prie de bien vouloir signer ma pétition qui vous demande de cesser d’effacer la Palestine

C’est Google qui détient le plus de données digitales géographiques, sur le plan mondial. Il possède l’immense pouvoir d’énoncer et de légitimer certaines interprétations du monde physique, et la politique sous-jacente. À l’heure actuelle, il profite de son pouvoir pour promouvoir le gouvernement israélien et sa manière d’interpréter le monde.

C’est même plus que ça : Il s’agit tout simplement de trouver le moyen d’aller d’un point A à un point B. Le système actuel de Google pourrait très bien mettre ma vie en danger.

Il est difficile de décrire l’insulte d’être constamment rendu invisible par des banalités que les autres considèrent comme normales.

Je vous prie de bien vouloir signer ma pétition qui vous demande de cesser d’effacer la Palestine :
https://secure.everyaction.com/Yr1jdjJmcUeFWVQQXmRxXw2?emci=451e1f61-aec5-e811-af11-28187847c89e&emdi=32e2479f-3ec6-e811-af11-28187847c89e&ceid=178913&contactdata=h%2fbXDPxpWuNmlvQ23IAh2rqw%2fdqcahR6aEO6evhUKslHyXiX%2f7mDITjFYm5CyhSwVcR4Pbsbj5Ssj5N2bZSBF7lAMeZCj6G%2b7I%2fiTQ1Y7FRqU%2bg2lTdyDwaTL%2fj%2b9ITl

Corriger Google Maps ne peut pas tout changer, mais cela supprimera une insulte que personne ne devrait supporter.

Un grand merci,

https://nvlupin.blob.core.windows.net/images/van/JVP/JVP/1/61881/images/HeadShots/tariq.jpg

Tariq, habitant de Tell – par l’intermédiaire de « Jewish Voice for Peace »

(Traduit par Chantal C. pour CAPJPO-EuroPalestine)

Pour d’autre renseignements, voir :

Mapping Segregation : Google Maps and the Human Rights of Palestinians (7amleh)
http://www.7amleh.org/ms/

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9440