Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
7 novembre 2018

Un cadeau de MBS à Netanyahou : les Palestiniens d’Israel ne pourront plus se rendre à la Mecque

Le soutien de Netanyahou à MBS en ces temps difficiles de dépeçage des opposants saoudiens méritait bien un petit renvoi d’ascenseur.


Voilà qui est fait : L’Arabie Saoudite vient d’annoncer que les Palestiniens citoyens israéliens ne pourraient plus se rendre au pélerinage de La Mecque !
Jusqu’ici (et depuis 1978), ils pouvaient le faire avec un passeport provisoire délivré par la Jordanie (contre la sommes de 70 dollars), puisque l’Arabie saoudite est censée ne pas avoir de relations diplomatiques avec Israël.

Désormais, et sans la moindre raison officielle, ces Palestiniens qui représentent près de 20% de la population israélienne, (plus d’1,5 million de personnes), ne pourront plus pénétrer dans le royaume pour aller faire le Hadj, l’un des 5 piliers de l’Islam.
En septembre dernier, la monarchie saoudienne, avait déjà interdit l’entrée sur son territoire des réfugiés palestiniens vivant en Jordanie, au Liban, ainsi qu’à Jérusalem Est. Plus de visas pour eux !

La normalisation des relations entre Israel et les pays du golfe, est de plus en plus transparente depuis que Netanyahou a officiellement demandé qu’on ne s’en prenne pas aux dirigeants saoudiens après l’affaire Kashoggi, pour ne "pas mettre en danger la stabilité du pays".

En avril dernier, Mohammed Bin Salman avait pour sa part déclaré que "les Israéliens avaient le droit d’avoir leur propre pays"...

Et ce "réchauffement" des relations entre criminels se traduit par une volonté commune de mettre fin à l’identité palestinienne et au droit au retour pour les refugiés palestiniens, analysent différentes sources.

"L’Arabie Saoudite fait pression sur la Jordanie pour qu’elle naturalise les réfugiés palestiniens établis en Jordanie, mais aussi ceux de Jérusalem-Est, et maintenant ceux qui sont des citoyens israéliens," écrit Middle East Eye
Et si la pression s’exerce dans le même sens sur le Liban, Israel espère ne plus à avoir à entendre parler du problème des réfugiés !
Quand on sait que Trump met la pression dans le même sens, et a supprimé le budget de l’ UNRWA, qui aide 5 millions de réfugiés palestiniens dans toute la région, le petit manège est limpide.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9450