Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
19 novembre 2018

AirBnb passe au boycott des colonies : pas trop tôt !

Le mouvement BDS vient de remporter une victoire, notamment grâce à la ténacité de ses militants américains, avec l’annonce de AirBnb, de ne plus passer d’annonces concernant des locations dans les colonies israéliennes installées en Palestine occupée et totalement illégales au regard du droit international.



"AirBnb hors des colonies"

“Nous sommes parvenus à la conclusion que nous devons retirer nos offres de locations émanant des colonies israéliennes de Cisjordanie occupée, qui sont au coeur du conflit entre Israéliens et Palestiniens", indique la plate-forme de locations entre particuliers sur son site web.

Un porte-parole de AirBnb a précisé à Reuters que cette décision qui concerne environ 200 petites annonces prendra effet "dans les jours qui viennent".

Une bonne nouvelle, dûe à une mobilisation importante aux USA, notamment de l’association Codepink, contre ces pratiques illégales.




Les hurlements n’ont évidemment pas tardé côté israélien (« antisémites ! », « terroristes », etc…).

Mais le ministre du Tourisme Yariv Levin s’est à l’occasion tiré une belle balle dans le pied : il a en effet ordonné une « réduction » des activités de Airbnb en Israël, là où la plate-forme se contente de sanctionner les colonies dans les territoires palestiniens occupés.

Le dirigeant palestinien Saeb Erekat a pour sa part exigé du Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies qu’il publie enfin sa base de données
des entreprises, israéliennes et internationales, qui profitent du régime d’apartheid.

CAPJPO-Europalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9450