Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
21 novembre 2018

Non à l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme : Lettre ouverte d’universitaires et artistes israéliens

Trente-cinq universitaires et artistes israéliens de renommée internationale viennent de lancer un appel, pour demander qu’ "Israel cesse de bénéficier d’une immunité pour ses graves violations des droits humains et du droit international".


Leur lettre ouverte est parue mardi dans la presse autrichienne, avant la tenue d’une conférence à Vienne sur "l’antisémitisme et l’antisionisme", qui doit se tenir sous les auspices du chancelier autrichien Sebastian Kurz.

Benjamin Netanyahou avait prévu d’y participer, mais il s’est dit retenu par la crise au sein de sa coalition gouvernementale.

"Ne pas confondre les critiques légitimes, mêmes acerbes contre Israel, et l’antisémitisme", alertent ces personnalités parmi lesquelles Moshe Zimmerman, professeur émérite à la Hebrew University et ancien directeur du Centre sur L’Histoire Allemande à l’university Koebner, Zeev Sternhell, Pr. émérite de sciences politiques à la Hebrew University, le sculpteur Dani Karavan, Miki Kratsman, ancien président du département de photographie a la Bezalel Academy of Arts and Design, Jose Brunner, Professeur émérite à l’ Université de Tel Aviv, Alon Confino, professeur d’études sur l’Holocauste à l’Université du Massachusetts d’Amherst, ainsi que David Tartakover, designer graphique.

"Nous soutenons le combat de l’Union Européenne contre l’antisémitisme, dont la montée nous préoccupe. Mais l’Union Européenne est également censée être la gardienne des droits de l’homme et se doit de les défendre aussi implacablement qu’elle combat l’antisémitisme".

"Et ce combat contre l’antisémitisme ne doit pas être instrumentalisé afin de supprimer les critiques légitimes contre l’occupation israélienne et ses graves violations des droits des Palestiniens."

Les signataires de cette lettre ouverte accusent Netanyahou de faire cet amalgame "pour se garantir une immunité contre ces graves violations des droits humains et du droit international".

Et ils récusent le fait d’assimiler antisionisme à antisémitisme.

"Le sionisme a rencontré une forte opposition de la part de nombreux Juifs, ainsi que de non-Juifs qui n’étaient pas antisémites. De nombreuses victimes de l’Holocauste se sont opposées au sionisme", soulignent-ils

"Et par ailleurs, font-ils observer, il y a beaucoup d’antisémites qui soutiennent le sionisme. Il est donc parfaitement illogique et inapproprié de faire l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme."


(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-israeli-professors-warn-against-equating-anti-zionism-with-anti-semitism-1.6674309

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9450