Stains (93) : un préfet aux ordres du lobby israélien - CAPJPO - EuroPalestine
  Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
9 décembre 2018

Stains (93) : un préfet aux ordres du lobby israélien

Le maire de Stains (Seine-Saint-Denis) Azzedine Taïbi est à nouveau convoqué devant le Tribunal Administratif (TA) du département, suite à l’acharnement d’un préfet qui exige une fois encore le retrait d’une banderole demandant la libération du prisonnier palestinien Salah Hamouri.

L’audience a lieu jeudi 13 décembre à 9h30 au TA, 7 rue Catherine Puig – 93100 Montreuil (Métro Robespierre, ligne 9). Nous invitons tous les amis de la Palestine et plus généralement tous les citoyens attachés à la liberté d’expression à y assister.


(la banderole, apposée par la mairie de Stains, entre mars 2018 et le mois de septembre, lorsque Salah a enfin été libéré)

Salah Hamouri, qui est âgé aujourd’hui de 33 ans, est un citoyen de père palestinien et de mère française, né et vivant à Jérusalem sous occupation. Il a été emprisonné par Israël près de 7 ans, de 2005 à fin 2011, sur le fondement d’accusation délirantes, montées de toutes pièces par les services secrets du régime d’apartheid.

Il a ensuite été arrêté à nouveau en août 2017, alors qu’il venait tout juste de prêter serment comme avocat, et placé en « détention administrative », un système par lequel Israël s’autorise à maintenir des Palestiniens (plusieurs centaines en permanence) en prison pour des durées illimitées, sans jugement, et sans même mise en examen.

C’est dans ce contexte que le conseil municipal de Stains avait décidé d’apposer une première banderole sur le fronton de la mairie, réclamant la libération de Salah et de tous les prisonniers palestiniens.

En mars 2018, ce même TA de Montreuil, sollicité par le même préfet Pierre-André Durand, rendait un jugement d’une rare hypocrisie, décrétant que la mairie de Stains ne pouvait pas réclamer la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens, mais qu’il lui était permis de réclamer celle du seul Salah Hamouri !

D’où une nouvelle banderole, se limitant au seul cas de Salah, affichée par la municipalité quelques jours plus tard.

Et nouvelle attaque d’Ubu préfet, qui sera donc discutée jeudi prochain.

Entretemps, Salah Hamouri, a été libéré en septembre dernier, au terme de 13 mois de détention arbitraire, sans inculpation ni mise en examen.

Actuellement en France, Salah était l’invité dimanche de la mairie de Stains qui l’a fait citoyen d’honneur de la ville (voir notre article sur ce même site).

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 9510