Accueil > Actualités

La democratie israélienne à l’oeuvre

mercredi 17 avril 2019

Abdallah Abu Rahma, coordonnateur de la résistance non violente de Cisjordanie, comparaissait pour la 3ème fois au tribunal militaire de l’occupant israélien pour ses activités de défense des droits de l’homme, ce mercredi. Parallèlement un tribunal israélien décidait la déportation d’Omar Shakir, directeur de Human Rights Watch pour Israel et la Palestine.


Tribunal militaire d’Ofer : Abdallah, Majida son épouse, et Louma, l’une de leurs filles.

La presse a été interdite d’entrer, de même que les autres membres de sa famille, mais Abdallah est ressorti libre grâce à son avocate Gaby Lasky, alors qu’il risquait 5 mois de prison ferme, avec une interdiction de toute action de résistance pendant 2 ans.

Il a toutefois été racketté de 25000 shekels, soit plus de 6000 euros. Occupation oblige.

Le directeur régional de Human Rights Watch doit être déporté

Un autre tribunal, à Jérusalem celui-là, a jugé ce mardi qu’Omar Shakir pour avoir appelé des plateformes de location Airbnb et Booking.com à cesser de louer des logements dans les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée.

Il doit quitter le "territoire" d’ici le 1er mai, mais il a déclaré qu’il compte faire appel auprès de la cour suprême...

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0