Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
30 mars 2007

Journée de la terre : "Quelle responsabilité de nos élus face à la spoliation des Palestiniens"

C’est le thème de la conférence débat qu’animera Alima Boumediene-Thiery, sénatrice (Verts), samedi 31 mars à la librairie Résistances à Paris. Trente et un ans après la violente répression israélienne d’une manifestation pacifique de Palestiniens contre les confiscations de leurs terres, la question du vol des terres palestiniennes et du nettoyage ethnique pratiqués par Israël avec la complicité de nos dirigeants se pose plus que jamais.

En mars 1976, six Palestiniens étaient tués par l’armée israélienne, des dizaines d’autres blessés, pour avoir manifesté pacifiquement contre les "confiscations" de terre opérée par le gouvernement israélien. Chaque année, cet évènement est commémoré dans le monde entier. Mais combien de temps nos élus pourront-ils faire la sourde oreille face à cette injustice qui se perpétue chaque jour, avec le vol de nouvelles terres palestiniennes, la poursuite de la colonisation, l’asphyxie économique des Palestiniens, assortie de la destruction des infrastructures palestiniennes ?

Colonisation des territoires, colonisation des esprits ? Une telle passivité face un problème aussi central pour l’avenir de l’humanité est intolérable. Chacun est pourtant conscient que la Palestine n’est pas un "simple" problème de politique étrangère, mais la représentation, dans toute sa violence, du déni de droit et de justice imposé aux plus faibles, de la déshumanisation et de la diabolisation de tous ceux qui résistent à l’anéantissement par les plus puissants, ceux qui ne cessent de tuer, d’introduire le chaos, tout en stigmatisant ceux qu’ils martyrisent, en exigeant qu’ils subissent sans résister.

Mais cette résistance des Palestiniens, expulsés, spoliés depuis 1948, par un Etat qui se place au-dessus des lois en toute impunité, est notre résistance à tous face à la barbarie en marche, face à une idéologie de plus en plus fascisante qui veut faire passer pour arcahïques les principes d’agalité et de solidarité, les acquis sociaux comme ceux du droit international.

Attention ! Accepter l’anéantissement du peuple palestinien, c’est accepter notre régression sur tous les plans. C’est encourager le terrorisme d’Etat, le racisme et l’atteinte croissante à nos libertés.

Samedi 31 mars à 17 H : Journée de la Terre, avec Alima Boumediene-Thiery à la Librairie Résistances : 4 Villa Compoint (angle du 40 rue Guy Môquet). M° Guy Môquet ou Brochant. http://www.librairie-resistances.com

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 810