Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
17 juillet 2009

SEPHORA : Non aux cosmétiques AHAVA, produits des colonies !

Un défilé de mode particulier s’est déroulé hier soir dans le magasin Sephora des Champs Elysées. Une trentaine de femmes ont interpellé la direction du magasin sur la vente de produits dits "israéliens", et fabriqués en réalité à l’intérieur des territoires palestiniens occupés. Voir le reportage photos... en attendant la vidéo.











Au nom de la campagne BDS France (Boycott – Désinvestissement - Sanctions), ces femmes, faisant partie de diverses associations, ont transmis le message suivant aux responsables de Sephora, concernant les produits AHAVA, "spécialités de la mer morte" comprenant des "boues de la mer morte" (d’où la boue sur le visage des manifestantes).

L’une d’entre elles en a donné lecture à l’intérieur et à l’extérieur du magasin, devant un public attentif.

Madame, Monsieur,

Nous tenons à interpeller la direction de Sephora au sujet des produits de la marque « Ahava » commercialisés dans ce magasin.

Nous attirons son attention sur le fait que les cosmétiques commercialisés par Ahava, marque présentée comme « israélienne », sont fabriqués dans une colonie illégale dans les territoires palestiniens occupés. La « Coalition Israélienne des Femmes pour la Paix », ONG basée à Tel Aviv, souligne que les produits Ahava proviennent de la colonie « Mizpe Shalem » en Cisjordanie.

Or, le droit international et tous ceux qui l’ont ratifié, y compris la France, ne reconnaissent pas les territoires palestiniens occupés comme faisant partie d’Israël. Et les colonies installées sur ces territoires sont déclarées illégales par l’ONU.

Par conséquent, les cosmétiques AHAVA ne proviennent pas d’Israël, contrairement à la présentation faite par Sephora, mais de terres spoliées et de ressources appartenant à des Palestiniens.

C’est pourquoi nous demandons à la direction de Sephora de cesser la commercialisation de ces produits de l’occupation et de la colonisation.

A défaut, Sephora se rend complice d’une politique contraire aux conventions de Genève et condamnée par l’ONU et par la Cour Internationale de Justice. Ce que nous ne pouvons accepter en tant que clients de l’enseigne.

Nous espèrons une réponse de la direction de l’enseigne Sephora et appelons l’ensemble des consommateurs à l’interpeller à ce sujet ( Service Clients : 65 avenue Edouard Vaillant. 92 100 Boulogne-Billancourt. Tel : 0892 70 70 70. Pour laisser un commentaire via le site internet de sephora : www.sephora.fr )

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8180