Accueil > Actualités

Israël veut changer la législation … suisse !

lundi 9 septembre 2019

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yisrael Katz vient de se rendre en Suisse, à la tête d’une délégation musclée, dans le but d’écarter le risque d’arrestation de ses compatriotes criminels de guerre qui mettraient le pied sur le sol helvétique.

En juillet dernier, en effet, des responsables suisses avaient prévenu l’ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert, responsable de l’un des principaux massacres dans la bande de Gaza (opération dite « Plomb Durci » décembre 2008, plus de 1.000 Palestiniens assassinés) qu’il risquait l’arrestation s’il persistait dans son projet de déplacement.

Olmert avait alors renoncé à son voyage, suivant en cela l’exemple de sa complice dans l’opération « Plomb Durci », Tzipi Livni, prévenue par les autorités belges d’une arrestation possible en 2017, et par les Britanniques en 2011.

A noter que dans chacun de ces cas, les autorités politiques des pays européens concernés prennent le soin de protéger les criminels de guerre israéliens, faisant délibérément obstacle au processus judiciaire. Des plaintes contre ces assassins sont en effet pendantes dans ces différents pays.

Mais Katz, une brute qui appelle ouvertement ces jours-ci, campagne électorale aidant, à une nouvelle attaque massive contre Gaza, en veut plus.

« Israël ne tolérera jamais aucun empiètement sur son droit à l’auto-défense, ni des menaces de poursuites contre des dirigeants israéliens, passés ou présents, civils ou militaires », a-t-il ainsi déclaré au site ynet, en préambule de ses entretiens avec le gouvernement suisse.

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0