Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
11 mars 2010

Boycott : Vidéos du comité d’accueil de la ministre israélienne de la culture à Paris

Ci-dessous la réception que nous avons réservée à Limor Livnat, ministre de la "culture" israélienne, qui venait inaugurer au Cinéma Gaumont Opéra un festival du film israélien, au cours d’une soirée "strictement privée", mardi 9 mars 2010. Merci à tous les participants et à toutes les associations qui se sont joints à cette action, ainsi qu’aux réalisateurs des deux vidéos. L’action n’est pas passée inaperçue puis qu’elle était relatée le soir même dans la presse israélienne*.

Texte du tract distribué aux passants hier soir

L’étranglement du peuple palestinien, c’est pas du cinéma

Passants, cinéphiles,

Nous sommes venus ce soir, devant le Gaumont Opéra à Paris, pour dénoncer la scandaleuse présence d’une ministre du gouvernement israélien, qui doit y inaugurer officiellement un « Festival du film israélien ».
Limor Livnat, ministre de la Culture et des Sports dans le gouvernement de Netanyahou, le plus ouvertement raciste qu’Israël ait jamais connu, est parfaitement représentative de la bande d’assassins qui tuent, emprisonnent et affament chaque jour un peu plus le peuple palestinien.

On lui doit, entre autres exploits ou projets, celui de dispenser un « enseignement » militaire aux enfants juifs dès l’école maternelle, ou bien encore d’interdire l’usage de l’arabe comme deuxième langue officielle du pays. Parce que, explique-t-elle, Israël doit être exclusivement l’État des Juifs, et certainement pas celui de tous les citoyens du pays.

En matière de « culture », puisque telle est désormais sa fonction officielle, Livnat n’est pas non plus en reste : elle vient d’annoncer le lancement de poursuites judiciaires contre le cinéaste palestinien israélien Mohamed Bakri, coupable d’avoir exposé les massacres perpétrés par l’armée israélienne avec son film « Jénine, Jénine ».

Bénéficiant de la complicité de nombreux gouvernements, à commencer par le gouvernement français de Sarkozy et Kouchner, les dirigeants israéliens entendent continuer à venir parader, en toute impunité, comme ce soir au Gaumont Opéra.

Mais un peu partout dans le monde, un vaste mouvement de protestation citoyenne, regroupé sous le sigle BDS (B pour Boycott, D pour Désinvestissements, et S pour Sanctions) est en train de prendre le relais. Déjà, suite à des plaintes de victimes palestiniennes de la tuerie de Gaza, des dirigeants israéliens, dont l’ex-ministre Tzipi Livni, n’osent plus mettre les pieds au Royaume-Uni, où ils sont sous le coup de mandats d’arrêt.

Ce n’est pas encore le cas en France. Mais en attendant, nous vous demandons de ne pas apporter votre caution à un événement qui, sous couvert de culture, ne sert qu’à conforter une machine à écraser le peuple palestinien.

HALTE À L’ÉTRANGLEMENT DU PEUPLE PALESTINIEN !

NON AU BLOCUS DE GAZA !

HALTE À LA COLONISATION ISRAÉLIENNE !

SANCTIONS CONTRE LES CRIMINELS DE GUERRE !

Campagne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) contre l’occupant israélien


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1200