Accueil > Actualités

Le nouveau président tunisien affiche son soutien à la Palestine

mercredi 16 octobre 2019

D’entrée de jeu, avant d’être élu, comme après son élection, Kaïs Saied a fait savoir qu’il soutenait la cause palestinienne et qu’il lutterait contre toute "normalisation" avec l’Etat d’Israel. Espèrons qu’il résistera aux pressions qui ne sauraient tarder...

Le nouveau président tunisien, élu haut la main, n’a pas eu peur de déclarer son hostilité à la puissance occupante qui menace la paix dans le monde entier, en taxant de "trahison" toute collaboration avec "l’entité sioniste".

Il a même estimé lors de son premier discours après sa victoire qu’un "drapeau palestinien devrait se trouver à côté du drapeau tunisien".

Et il a bien pris soin de faire le distinguo entre Israël et les Juifs, et s’est vanté de l’acte de son père qui a protégé des nazis la jeune juive tunisoise Gisèle Halimi, devenue depuis célèbre avocate féministe, coupant ainsi l’herbe sous les pieds de ceux qui taxent d’antisémites tous ceux qui défendent les droits légitimes du peuple palestinien.

Et en désignant l’Algérie pour son premier déplacement à l’étranger, celui qui s’était engagé pour un changement profond du système lors du "printemps tunisien", annonce également a couleur.

Mais "il n’est pas de sauveur suprême". C’est le peuple tunisien qui doit veiller à ce que ces bonnes résolutions se traduisent par des actes, en politique intérieure comme extérieure.

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0