Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
31 décembre 2010

A propos de notre mission en Palestine : "Mon plus beau cadeau de Noël", par Mazin Qumsyieh

-* ENGLISH TEXT BELOW

Ci-dessous le message que nous envoie Mazin Qumsyieh*, l’un des principaux organisateurs de la mission de Noël en Palestine, conduite par CAPJPO-EuroPalestine. Nous souhaitons non seulement le partager avec tous, mais en tirer toutes conséquences. C’est pourquoi, nous invitons tous ceux qui sont prêts à répondre à son appel et à organiser une nouvelle mission en Palestine, à participer à une rencontre le samedi 8 janvier prochain, à 17 H 30, sur ce thème, à la librairie Résistances à Paris**.

"Activités de résistances en Palestine : mon meilleur Noël", par Mazin Qumsyieh*

J’ai passé 26 Noël sur notre terre natale, mais jamais aucun ne m’a paru aussi intéressant que celui-ci. J’avais eu le plaisir de constater avant la fin de mes cours clôturant la période de Noël, que mes étudiants de l’université de Béthléem, en maîtrise et licence, avaient accompli un excellent semestre, développant leurs facultés analytiques, leur esprit critique et une admirable confiance dans leurs capacités. Puis, vinrent les vacances et nous accueillîmes du monde entier des gens venus se joindre à notre lutte pour la liberté. En particulier 73 militants français et quelques autres, qui ont participé à plusieurs actions directes visant à contester l’ordre colonial.

Ces militants ont tout d’abord participé à des actions à Jérusalem Est, les 22 et 23 décembre, à Silwan, Sheikh Jarrah et dans des villages subissant le nettoyage ethnique derrière la ligne verte. Ils ont pu vivre les pressions croissantes exercées sur les habitants de Jérusalem pour les isoler et détruire ce qu’il reste de vie palestinienne dans cette cité. Puis ces militants sont venus à Al-Walaja (un village qui souffre des activités des colons qui ont accaparé 75 % des terres de ce village et les harcèlent sur les 25 % restants). L’armée d’apartheid israélienne a tenté en vain d’empêcher l’événement bloquant les cars transportant ces militants, en bloquant la route conduisant au village, et en menaçant les résidents d’Al-Walaja. Mais la détermination et la créativité ont eu raison des manoeuvres de l’armée et ont permis la tenue d’une énorme manifestation de plus de 200 personnes (Palestiniens, Internationaux et quelques Israéliens).

Bien que les cars aient été empêchés de faire monter les militants, nous avons réussi à les amener, tous sains et saufs, sur la Place de la Mangeoire à Bethléem, pour la traditionnelle procession de Noël. Là, avec plus de 50 militants revêtant des chasubles jaune fluorescentes portant l’inscription "Libérez la Palestine" (Free Palestine) et le petit bonhomme Handala, (symbole de la résistance palestinienne), nous avons distribué plus de 2000 cartes aux pélerins présents. Sur ces cartes, des voeux de paix et de justice, avec la déclaration de Kairos, un document rédigé par des Palestiniens il y a un an. (cf http://www.kairospalestine.ps).

Puis, dans l’après- midi du 24 décembre, nous nous sommes rendu à Beit Jala, où nous avons planté ensemble un sapin de Noël devant la maison d’Abou Michel, un palestinien chrétien dont la terre a été annexée par le mur. De là nous sommes allés partager la veillée de Nöel avec les réfugiés du camp d’Aïda. Le lendemain, jour de Nöel nous sommes déplacés dans la vieille ville d’Hébron, où nous avons manifesté contre le racisme des colons qui continuent à détruire le coeur ancien de cette ville. L’armée d’occupation nous a alors aspergés de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes, kidnappant deux internationaux (un Français et un Ecossais, relâchés plus tard dans la nuit). Certains internationaux ont participé, à la nuit tombée, à la marche avec bougie qui a réuni plus de 2000 personnes (voir la vidéo sur http://www.youtube.comwatch?v=34HiwC75MCU ).

Le lendemain matin, les militants sont allés au check-point de Kalandia et ont protesté contre l’interdiction faite aux Palestiniens d’entrer dans Jérusalem. Un Palestinien et 9 français ont été arrêtés, roués de coups, et quelques-uns blessés (http://www.youtube.com/watch?v=VCpB54gcvUc ). Ce qui n’a pas empêché les autres de se rendre ensuite à Bi’lin, près de Ramallah, pour y planter des oliviers. Réception à coup de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes à nouveau. (video http://www.youtube.com/watch?v=L6uqb9ZuuCY ).

Soirée de discussions fraternelles, malgré les tentatives de récupération politique par certains (arrivée d’un ministre de l’Autorité palestinienne, ndlr), suivie le lendemain par une visite de Naplouse, puis par une halte à Beitin pour tenter de débloquer une route empêchant les villageois de se rendre normalement à Ramallah (photos at : http://www.europalestine.com/spip.php?article5721 ). Nouvel assaut militaire contre cette manifestation pacifique. Deux nouvelles personnes arrêtées, mais en fin de compte tout le monde fut libéré après avoir néanmoins subi de mauvais traitements).

Je vous demande instamment de venir voir, vous aussi, ce qu’il en advient de la petite ville de Bethleem : 170 000 personnes, dont quasiment la moitié sont des réfugiés, entassés dans 13 % de la région initiale de Béthléem, entourés de murs de 8 mètres de haut, et de fils barbelés électrifiés. On peut la décrire comme un ghetto ou un bantoustan, mais les Israéliens eux-mêmes qualifient de zones de concentration de telles parties du Négev. Un test de l’occupant, pour nous obliger, il faut croire, à devenir de vrais êtres humains.

Tous les internationaux qui ont participé à ces activités nous ont dit à quel point ils étaient honorés et heureux d’avoir partagé ces épreuves avec nous, en cette période de Noël. Ils nous ont transmis une énergie qui nous amène maintenant à programmer des activités similaires, rassemblant encore plus de volontaires (tenez-vous au courant) durant l’été prochain.
Tous les Palestiniens qui ont participé à ces manifestations, ou qui ont hébergé ces internationaux, ou même qui les ont vus à la télévision ou dans les journaux locaux, ont ressenti un nouvel espoir et un sentiment de puissance.

En ce qui me concerne personnellement, voir ma maison remplie d’internationaux dormant dans tous les coins, mangeant et travaillant ensemble, être attaqués par les forces d’occupation, a été le meilleur cadeau de Noël que l’on pouvait me faire.

Et en y réfléchissant, c’était le message du prince de la paix, né il y a plus de 2000 ans en Palestine. En tant que descendants de ces bergers qui virent l’étoile, nous savons que l’histoire se répète souvent avec des variations, mais que le message de paix et d’amour finira par triompher. Et en ce Noël 2010, devant l’Eglise de la Nativité, nous avons chanté ensemble "This in my heart, I do believe, we shall overcome some day" (Joan Baez, ndlr)."

Joyeux Noël.

Mazin Qumsyieh

Auteur de "Popular Resistance in Palestine : A history of hope and
empowerment" (bientôt traduit et publié en France, nous espérons, ndlr)

http://qumsiyeh.org




Jérusalem : familles palestiniennes expulsées, maisons dévastées, restes de jouets brisés par l’armée israélienne


Signes apposés sur les maisons sur le point d’être démolies ou annexées



Colons ayant accaparé une maison palestinienne


Dessins d’enfants palestiniens soumis aux exactions de l’armée et des colons


Les femmes palestiniennes résistent et nous sourient


Distribution de cartes de voeux pour la paix et la justice sur la Place de la Mangeoire à Béthléem, le 24 décembre, lors de la procession des familles


Veillée de Noël dans le camp de réfugiés d’Aïda près de Béthléem


Arbre de Noel planté à Beit Jala, devant la maison d’Abou Michel, en présence de Mustapha Barghouti




A Beitin, pour libérer la route bloquée par les colons et empêchant les villageois palestiniens de se rendre à Ramallah


Ces chaînes que nous contribuerons à briser.

CAPJPO-EuroPalestine

  • *********************

ENGLISH TEXT :

[HumanRights] Christmas resistance activities in Palestine : The best Christmas ever

I have spent 26 Christmases in our homeland but never had a more meaningful one than this one. In the traditional 12 days of the holiday season, we finished with class work at Bethlehem University. My masters’ students and my undergraduate students did very well throughout the semester as they evolved their critical thinking and analytical skills and developed admirable self-confidence. Then the holidays came and with them came people from around the world to join in our struggle for freedom. In particular 73 French activists joined with others to attend and participate in a number of direct actions that challenge the colonial structure.

Starting on 22-23 December in Jerusalem, the group participated in direct action and other events in Shaikh Jarrah, Silwan, and ethnically cleansed villages behind the green line. After two nights in Jerusalem focusing on the increased pressures to isolate and destroy life for the remaining inhabitants of this Palestinian city, the activists were to come to Al-Walaja village (a village that suffers from colonial settlement activities on the small percentage of its land that remains after Israel took over 75%). The Israeli apartheid army tried in vain to prevent the event from happening from preventing a bus company from transporting activists to blocking the road to the village to threatening people in the village. Strong will and creative on-the-spot triumphed maneuvers frustrated the army’s maneuver and all did in through other means to hold a huge demonstration of at least 200 people (Palestinians and Internationals including some Israelis). Not allowing empty buses to come to pick the demonstrators, we still managed to get everyone out safely to go the manger square for the traditional Christmas procession. With over 50 volunteers wearing bright yellow vests (Handala and Free Palestine prominently printed on them), we distributed over 2000 ’Christmas Cards’ to the Christian pilgrims. The cards referred to the wish for peace with justice and linked to the Kairos document, a call by Palestinian Christians issued a year ago (see http://www.kairospalestine.ps)

Later in the afternoon, we traveled to Beit Jala where we shared putting-up
a Christmas tree at the home of Abu Michel, a Christian whose land was taken over for the apartheid wall. Then onto Aida refugee camp for a meaningful Christmas Eve with refugees. Christmas day was spent mostly in Hebron old city including in a demonstration against the racist settlers who continue to attempt to destroy the old city. The occupation authorities used tear gas and stun grenades and kidnapped two internationals (French and a Scottish, both released later at night). Some Internationals joined us in the candle light march in the Shepherds’ field that evening (over 2000
attended, a marvelous event ; here is a video of it
http://www.youtube.com/watch?v=34HiwC75MCU ).

The next morning, activists went to Qalandia checkpoint and protested the Israeli army preventing Palestinians from entering Jerusalem. A Palestinian and nine French activists were detained and many were beaten and injured (video here : http://www.youtube.com/watch?v=VCpB54gcvUc ). That afternoon, a tree planting event near the wall in Bil’in was met with Israeli tear gas and stun grenades (video here http://www.youtube.com/watch?v=L6uqb9ZuuCY ). Later in the evening, we had an evening of camaraderie and solidarity despite attempts to politicize the event by some.

The next day, the delegation visited Nablus (see photos at
http://www.europalestine.com/spip.php?article5724 ) and on the way back
stopped by Beitil and had a demonstration against the closure of roads
inside the west bank to Palestinian travel (photos at http://www.europalestine.com/spip.php?article5721 ). Two were detained and several injuries were reported due to the Israeli assault on the peaceful
demonstration. All detained in these various demonstrations were mistreated but were eventually released.

I urge all to come visit us and see what is happening in the "little town of
Bethlehem" : 170,000 people nearly half of them are refugees crowded into 13% of the original district size of Bethlehem and surrounded by 27 ft high
walls and electrified fences. Many people describe it as a Ghetto or a
Bantustan (and the Israeli government calls such remaining Palestinian areas in the Negev and elsewhere as concentration areas). But on the positive side, the pressure of the occupation and the test of us make us better human beings. The hundreds of internationals that participated in these activities told us how honored and leased they were by having shared a meaningful holiday season with us. Energized, we now planned much bigger activities for this summer (stay tuned). Similarly, the Palestinians who participated in the demonstrations or who even simply hosted internationals in their homes or who even saw us on TV or read about us in newspapers all felt a sense of hope and empowerment. For me personally, having a house full of internationals sleeping everywhere eating together, working together, being attacked by occupation authorities together was the best Christmas gift.

Come to think of it, that is what the message of that prince of peace born
over two millennia years ago was about. We are the descendents of those
first believing Shepherds who saw the star and believed in Jesus. Jesus born
in a country called Palestine was thus Palestinian by birth but when he grew
up he also challenged a Jewish ruler (Herod) put in place by a Western
government. History does repeat itself although with some variation but the message of love and peace will eventually triumph. This Christmas from here in the Shepherds’ field just down the hill from the Church of Nativity, we sang "this in my heart, I do believe, we shall overcome someday" ..

Merry Christmas.

My wish this Christmas by Saed Bannoureh http://imemc.org/article/60149
Peace on Earth, even in Palestine ! By Mazin Qumsiyeh
http://www.qumsiyeh.org/peaceoneartheveninpalestine/

Palestine : Yet People Celebrate (Christmas 2010)

http://www.youtube.com/watch?v=n0wpyhHFOTg

Another Christmas under Siege in the Holy Land By Father Dr. Faisal Hijazin
(Parish Priest of the Holy Family Catholic Church in Ramallah)
http://windowintopalestine.blogspot.com/2010/12/another-christmas-under-siege-in-holy.html

For more on us Christians here, please visit :
http://www.qumsiyeh.org/christianlinks/

Mazin Qumsiyeh, PhD

Author of "Popular Resistance in Palestine : A history of hope and
empowerment"

http://qumsiyeh.org


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 240