Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
15 mars 2011

Les sionistes envoyés dans les cordes par TF1

Avec leur culot habituel, les officines israéliennes mettent la pression sur les chaînes de télévision françaises pour qu’elles incluent Gilad Shalit, soldat de l’armée d’occupation israélienne enlevé par le Hamas, dans les otages français évoqués à chaque journal télévisé. Ci-dessous la réponse de TF1 à Roger Pinto de l’association "Siona" (on n’a pas inventé leur nom !).

Lettre de Jean-Marc Pillas à Roger Pinto, Président de Siona

Le cas du caporal Gilad Shalit de l’armée israélienne n’a en rien été occulté par les médias. Nous avons parlé de cette affaire à plusieurs reprises et particulièrement à chaque fois qu’il y avait un semblant d’évolution dans ce dossier. Nous avons à plusieurs reprises interrogé le père de Gilad Shalit en Israël et en France.

Cependant vous semblez ignorer que le binational (franco-israélien) Gilad Shalit a été enlevé en tant que soldat de l’armée israélienne portant l’uniforme de cette armée et non en tant que journaliste français ou employé français d’une entreprise française à l’étranger. C’est pour cette raison qu’il n’est pas considéré comme un « otage français ».

Israël est un pays souverain et si Gilad Shalit est binational il n’en est pas moins un résident permanent de l’Etat d’Israël. De plus il a été enlevé dans le cadre du conflit israélo-palestinien dans lequel la France n’est aucunement impliquée. Il appartient en premier lieu à l’Etat d’Israël et aux médias israéliens de se mobiliser pour obtenir la libération de ce soldat même si la France participe à ces efforts.

Trouveriez-vous logique que la France comptabilise comme otage français un soldat américain d’origine française détenu par les talibans en Afghanistan ? Vous vous présentez comme parlant au nom de la communauté juive. J’imagine que vous voulez parler de la communauté juive française !? Etes vous bien certains de la représenter dans sa totalité ? La France est la France, Israël est Israël et la communauté juive française est française avant tout, aussi longtemps que ses membres ne font pas leur Alyah.

Je pense qu’il n’est pas très sain de vouloir importer en France le conflit qui oppose Israël aux palestiniens ainsi que toutes ses conséquences.

Cordialement.

Jean-Marc Pillas, Médiateur de TF1

style='float:left; width:300px;'>
Ce qui est étonnant c’est que Monsieur "Siona" ne demande pas aux télévisions françaises de comptabiliser également Salah Hamouri, Français par sa mère, (et partant de manière bien plus directe que Shalit) parmi les otages français. Salah a été kidnappé par l’armée israélienne alors qu’il se rendait à son université de Béthléem. Il est emprisonné depuis 6 ans jour pour jour dans des geôles israéliennes après avoir été jugé —par un tribunal militaire parfaitement illégal— coupable d’avoir eu de "mauvaises pensées" en passant devant le domicile d’un rabbin d’extrême droite !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10